Une université de la province de l’Anhui, dans l’est de la Chine, a rappelé un manuel d’éducation sanitaire controversé fourni à ses étudiants car il définissait le comportement homosexuel comme «perverti» et discriminé les homosexuels.

Le 22 septembre, l’université normale de Huaiyin a déclaré aux médias locaux que le manuel « a un contenu inapproprié dans le guide de la santé concernant l’homosexualité ». La direction a indiqué que le personnel de l’université devra organisé une session de travail afin de réviser son contenu et supprimer les sections jugées « inappropriées. »

Des images ont été diffusées en ligne, révélant le contenu du livre, y compris des suggestions selon lesquelles « l’homosexualité est contre les règles naturelles et est un défaut de caractère… la durée de vie des homosexuels est plus courte [comparée aux autres] et ils sont plus susceptibles d’être dépendants de la drogue », ainsi que « l’homosexualité est perverti et peut conduire à l’instabilité sociale ».

Cui Le, chercheur sur le genre et l’éducation, a déclaré à thepaper.cn que ce manuel homophobe pourrait entraîner de multiples impacts négatifs sur le campus universitaire, notamment des préjugés, de la discrimination et même des brimades.

« Les universités chinoises devraient être plus inclusives, multipolaires et équitables afin de prévenir la discrimination fondée sur le sexe et l’identité », a déclaré Cui Le. Du côté des internautes, c’est la division sur l’affaire.

D’après le Global Times, certains ont salué la réponse rapide de l’université face au contenu controversé, affirmant qu’il montre un progrès social clair en Chine. Mais d’autres ont affirmé que l’université était légitime pour faire de telles déclarations sur les personnes homosexuelles.