Les autorités mauriciennes font tout pour attirer les touristes chinois, qui sont de plus en plus nombreux à se rendre dans les pays de la zone Océan indien (ZOI). Un quatrième vol-direct entre la Chine et Maurice s’est ouvert, en février.

L’objectif est de créer en 2015 « un nouveau dynamisme du marché chinois. Il convient donc de renforcer les actions de Maurice sur la Chine avec, notamment, à travers des délégations des hautes autorités chinoises, des ateliers de travail, des voyages de presse et, surtout, de belles campagnes d’images« , a expliqué Karl Mootoosamy, directeur de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA).

Après Beijing, Shanghai et Hong Kong, c’est de Chengdu, capitale de la province de Sichuan, que les chinois pourront se rendre dans l’île. Un moyen d’augmenter le nombre de touristes chinois à Maurice, dans un contexte où les relations d’affaires se sont nettement améliorées. Pour Karl Mootoosamy, il s’agit de familiariser les chinois à la culturelle mauricienne, pour cela « un circuit de visites a été mis en place ».

« Ceci est un aspect très important en raison du goût des touristes chinois pour les excursions et activités pendant leurs vacances » a-t-il expliqué. D’ailleurs « suivant la politique du gouvernement, un plan de qualité en ce qui concerne les lieux de visite et les activités touristiques, est mis sur pied dans le sillage du développement de ce marché touristique. Cela, afin d’accroître les revenus touristiques du pays », a-t-il expliqué au quotidien L’Express.

Le directeur de la MTPA a annoncé la mise en place d’un calendrier de visite de stars chinoises, afin qu’elles deviennent des ambassadeurs de la destination mauricienne en Chine, sans oublier la valorisation de la qualité de services qu’offre l’île Maurice. Une volonté clairement affichée par le gouvernement, qui a souhaité que « tous les touristes qui viennent à Maurice soient les plus heureux du monde avec un bon rapport qualité-prix, un séjour en toute sécurité et un service irréprochable dans nos hôtels », a annoncé le ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval.

Objectif : 100.000 touristes chinois

De son côté, Chen Zhong Wei, directeur du Chengdu Logistics Office, a expliqué qu’en « plus du secteur touristique, nous voulons promouvoir davantage de coopération dans divers domaines, tels que l’économie et le commerce, entre autres, entre Chengdu et l’île Maurice. Nous sommes très optimistes sur l’avenir de cette coopération qui devra être faite de manière très pratique ». La Chine a investit plus de 220 millions d’euros à Maurice, en quelques années, un montant qui devrait augmenter dans les années à venir, avec la volonté de Pékin de s’allier aux pays de la zone Océan indien.

Le nombre de touristes chinois n’a pas cessé de croitre, entre 2013 et 2013, 21 452 touristes chinois supplémentaires ont visités l’île. Une progression de 51,2%, passant ainsi de 41.913 en 2013 touristes à 63.365 touristes en 2014. Un chiffre qui devrait exploser dans les années, à venir. Si l’on en croit Charles Ng, président de la Fédération des sociétés chinoises, les cinq vols charter d’Air Mauritius venant de Chengdu apporteront 1.200 touristes chinois additionnels à Maurice. « Nous pensons que dans le futur, le nombre de touristes chinois passera à 100.000 contre 63.000 en 2014. Pour cela, nous avons besoin de votre aide. Quand vous retournez en Chine, soyez nos ambassadeurs pour promouvoir Maurice comme une destination prioritaire« , a indiqué ce dernier.

A son arrivée, en décembre 2014, le ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval, a orienté la stratégie de son pays vers les pays émergents, dont la Chine et l’Inde. « Ne voyez pas Maurice uniquement comme une destination touristique. Mais aussi comme un « gateway to Africa » pour les habitants de Chengdu, un cargo hub, un centre financier et une destination du tourisme médical », a-t-il déclaré lors d’un banquet donné par la Fédération des sociétés chinoises au restaurant Lai Min, à Port-Louis, le 3 février.

D’ailleurs, la MTPA (Mauritius Tourism Promotion Authority), organisme de promotion de la destination mauricienne, met les bouchées doubles afin d’augmenter le nombre de touristes en provenance de Chine. Avec une croissance de 25,9% enregistrée pour les quatre premiers mois de 2015 par rapport à la même période de 2014, cette agence compte presque doubler le nombre d’arrivées dans trois ans.

D’après les chiffres disponibles sur le site web de Statistics Mauritius, 63 365 Chinois ont fait le déplacement à Maurice en 2014. ‘‘La Chine est devenue un marché important et nous pensons dépasser la barre de 100 000 touristes chinois d’ici trois ans. Nous avons noté une croissance très élevée sur le marché chinois en peu de temps. C’est un marché nouveau et nous y avons consacré beaucoup d’efforts’’, a déclaré Karl Mootoosamy, directeur général de l’Office du tourisme de Maurice qui vient de participer à une promotion à Chengdu, ville chinoise. Il a souligné que les correspondances d’Air Mauritius sur les villes chinoises d’où viennent les touristes permettent d’en accueillir un plus grand nombre.

Avec cette percée sur la Chine, Karl Mootoosamy a fait ressortir que le plan de la MTPA est de se focaliser désormais sur les touristes chinois mais d’une gamme plus élevée. ‘‘Nous visons un plus grand nombre de touristes de Chine’’, a-t-il dit. Et d’indiquer que de nouveaux concepts sont lancés, entre autres pour la famille. Le directeur général a fait ressortir que l’agence de promotion a déjà lancé d’autres concepts pour attirer ces touristes, tels la lune de miel et le golf. ‘‘Avec une approche très forte et ambitieuse, nous augmentons la visibilité de Maurice sur la Chine’’, a-t-il dit.

Karl Mootoosamy a avancé qu’une équipe de tournage de Dragon TV est actuellement à Maurice et réalise des vidéos sur le concept de la famille. La sécurité est aussi un élément important pour les touristes. ‘‘Nous faisons tout pour montrer aux touristes chinois que Maurice est une destination de toute sécurité’’, a-t-il fait ressortir.

Karl Mootoosamy a souligné qu’après la réussite sur Shenzhen, les vols de cette ville seront maintenus car le taux de remplissage des avions est élevé. Avant qu’un choix ne soit porté sur une destination en Chine, il dira que divers facteurs sont pris en considération, tels le pouvoir d’achat des habitants de la ville.

Le directeur général de l’Office du tourisme de Maurice n’a pas manqué de faire ressortir que les habitants de la ville de Chengdu sont financièrement à l’aise et apprécient l’hospitalité de Maurice. Et d’ajouter que même les hôteliers ont suivi les initiatives de la MTPA.