Le groupe américain Wal-Mart a été accusé de vendre des fruits de mer et du saumon transformés dans une usine chinoise employant des Nord-Coréens.

Le groupe américain Wal-Mart a été accusé de vendre des fruits de mer et du saumon transformés dans une usine chinoise employant des Nord-Coréens.

La chaîne interdit désormais à ses fournisseurs de s’y approvisionner. Selon une enquête de l’agence de presse américaine AP, les consommateurs américains ont financé indirectement le programme nucléaire nord-coréen en achetant des fruits de mer et du poisson chez Walmart et dans les supermarchés allemands Aldi.

L’agence AP a découvert que des Nord-coréens étaient employés dans des usines de transformation de fruits de mer à Hunchun, ville proche des frontières nord-coréenne et russe. Renvoyé de Chine depuis la semaine dernière, l’enquête de l’agence américaine a révélé que 70% des revenus des employés nord-coréens était reversée à Pyongyang.

« Nous avons audité et enquêté sur ce site et lui avons attribué un carton rouge en début d’année pour avoir refusé de coopérer avec notre investigation, ce qui signifie que les fournisseurs ne peuvent plus y avoir recours pour fabriquer des produits vendus à Walmart« , a déclaré à l’Agence France Presse, Marilee McInnis, une porte-parole de Wal-Mart.

Environ 100 conteneurs remplis de produits (crabe et saumon notamment) transformés dans des usines de Hunchun ont été acheminés aux Etats-Unis et au Canada depuis le début de l’année, selon AP. Les produits ont également été importés en Allemagne et dans d’autres pays de l’Union européenne.