Wang Jianlin, patron du conglomérat Wanda, a perdu son titre d’homme le plus riche de Chine au profit de Xu Jiayin (image de une), président du promoteur immobilier Evergrande, selon le classement annuel du cabinet Hurun

Rétrogradé au 5e rang des plus grosses fortunes du pays, Wang Jianlin a vu sa richesse se réduire de près de 28% au cours de l’année écoulée, à 23 milliards de dollars (20,47 milliards d’euros), selon le Hurun Report.

Wang Jianlin, fondateur de Wanda

Cette situation s’explique par les difficultés économiques et financières du groupe qui s’est diversifié dans les secteurs de l’immobilier commercial, l’hôtellerie, le cinéma, et le sport. Rappelé à l’ordre par les autorités pour sa frénésie d’acquisitions à l’étranger et son endettement, Wanda a dû céder en juillet 77 hôtels et ses participations dans des projets touristiques.

La fortune de Xu Jiayin a quasiment quadruplé, à 43 milliards de dollars (38,27 milliards d’euros), à la faveur d’une flambée du titre en Bourse. Basé à Canton, Evergrande est connu pour son club de football, le Guangzhou Evergrande, qui a remporté les six derniers championnats de Chine.

De son côté, Pony Ma, directeur général du géant de l’internet Tencent, roi des jeux et ligne et opérateur de la populaire messagerie WeChat, est arrivé en 2nde position avec 37 milliards de dollars, soit +52% (33 milliards d’euros), suite à une hausse importante de son titre en Bourse.

A la 3ème marche du podium, en recul d’une place, se trouve Jack Ma, emblématique fondateur d’Alibaba, 30 milliards de dollars soit -2% (26,7 milliards d’euros).

Plusieurs milliardaires entrent cette année dans le top-10, le « roi des colis » Wang Wei, patron du groupe de livraison SF Express, est au 6ème rang. Ce dernier est porté par un emballement boursier et l’essor prodigieux du commerce en ligne.

Jia Yueting, fondateur de LeEco

A l’inverse, le plus spectaculaire décrochage est celui de Jia Yueting, fondateur de LeEco, tombé de la 31ème place au 1 978ème rang. Ce fleuron de la high-tech est en pleine polémique, en raison de déboires financiers et créances non honorées.

Au final, le pays compte désormais 647 milliardaires en dollars, soit 53 de plus que l’an dernier, selon le Hurun Report. Et les quelque 2 000 chinois identifiés possédant plus de 300 millions de dollars (267 millions d’euros) ont vu leur fortune cumulée gonfler de 12,5% sur un an, soit le double de la croissance du PIB.