Le ministère du Commerce des États-Unis a autorisé le 15 juin les entreprises américaines à travailler avec Huawei pour le déploiement de la 5G, ce qui va à l’encontre de la politique américaine de ces dernières années vis-à-vis du géant chinois des télécommunications.

Depuis mai 2019, les entreprises américaines souhaitant commercer avec Huawei ou ses filiales doivent demander une licence spéciale auprès du ministère du Commerce des États-Unis.

Car Huawei, géant chinois des télécommunications, fait partie de la liste noire des entreprises surveillées par l’administration Trump, dans le cadre de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. En effet, le président américain Donald Trump a placé Huawei sur cette liste noire en invoquant des problèmes de sécurité nationale.

L’amendement, annoncé le lundi 15 juin, met fin à cette obligation et « permet aux entreprises de partager des technologies américaines avec le géant chinois des télécoms, […] si leur but est le développement des normes 5G ».

Cette décision, en contradiction avec la politique chinoise de Donald Trump, vise à réduire les effets négatifs d’un blocage de Huawei aux Etats-Unis et notamment pour les entreprises américaines.

En effet, la normalisation de la 5G sur le sol américain a été remise en cause par la confrontation avec Huawei, lui faisant perdre une avancée stratégique dans les années à venir dans le domaine des technologies.

Lire aussi : Huawei dénonce les sanctions « pernicieuses » et « arbitraires » de Washington

Ce désavantage n’est pas au goût de Wilbur Ross, le ministre du Commerce. Ce dernier a refusé que les États-Unis « cèdent leur leadership en matière d’innovation sur la scène mondiale », selon un communiqué le 15 juin.

D’autant que la société Huawei est devenue au cours des années le leader mondial de la 5G. Deux études – une menée par l’entreprise allemande de statistiques IPlytics, et l’autre par l’entreprise Strategy Analytics installée à Boston – ont placé Huawei au premier rang des contributeurs au développement de la 5G dans le monde.

Cette situation oblige l’administration Trump trouver des solutions rapides pour contrer la Chine, alors qu’elle s’efforce de réduire l’influence de l’entreprise chinoise sur le territoire américain, point central de la guerre commerciale menée contre Beijing.