Washington a fait appel auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) de sa condamnation sur les taxes douanières punitives imposées à la Chine au début de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Les Etats-Unis ont fait cette lors d’une réunion de l’Organe de règlement des différends (ORD) de l’organisation basée à Genève, a indiqué un porte-parole de l’OMC.

Washington avait été condamné le 15 septembre par l’Organe de règlement des différends. Ce cas, porté par la Chine devant l’OMC en 2018, concerne une première tranche de droits de douane imposés par l’administration Trump sur quelque 250 milliards de dollars (225 mds €) de biens chinois.

Lire aussi : L’OMC condamne les taxes douanières punitives de Trump contre la Chine

Ces tarifs punitifs ont marqué le début d’une guerre commerciale sans précédent entre la Chine et les Etats-Unis, les premières puissances économiques mondiales. Washington et Beijing ont ensuite conclu un accord commercial, en janvier, désormais au point mort.

Dans son jugement rendu à la mi-septembre, l’ORD stipulait que «les mesures en cause sont incompatibles» avec divers articles du GATT (ancêtre de l’OMC), et recommandé «que les Etats-Unis rendent leurs mesures conformes à leurs obligations».

Lire aussi : Donald Trump dénonce l’avis de l’OMC sur la Chine

Réagissant au verdict de l’Organe de règlement des différends de l’OMC, l’administration Trump avait jugé l’organisation «totalement inadéquate» pour mettre fin aux pratiques commerciales de la Chine, jugées déloyales.

Ce jugement était très attendu dans la mesure où il s’agit d’un des premiers verdicts de l’OMC portant sur la guerre commerciale.