Le gouvernement a récemment dévoilé la liste des 15 premières zones pour la préservation et l’utilisation des reliques culturelles de l’époque révolutionnaire, selon une annonce des départements du Comité central du PCC et du Conseil des Affaires d’Etat.

Les zones, couvrant 645 districts et 110 villes dans 20 provinces, hébergent des sites historiques célèbres, tels que les monts Jinggang, connus comme le « berceau de la Révolution chinoise« , dans la province orientale du Jiangxi. Le pays compte plus de 800 musées de l’histoire révolutionnaire, a-t-il ajouté.

Cette décision fait suite à une ligne directrice publiée l’année dernière pour préserver le patrimoine culturel de la révolution.

En effet, davantage de fonds pour la protection des vestiges culturels seront alloués au patrimoine culturel des époques révolutionnaires et à celui dans les zones démunies de la Chine.

Gu Yucai, directeur adjoint de l’Administration d’Etat du patrimoine culturel, a indiqué que le pays « compte près de 35.000 sites et monuments, ainsi que plus d’un million de reliques culturelles mobiles liées à l’histoire révolutionnaire ».