L’opérateur grec de réseau électrique, ADMIE, pourrait vendre 24% de ses parts à l’entreprise d’État chinoise State Grid, pour une offre de 320 millions d’euros, selon la compagnie grecque publique d’électricité DEI.

Le conseil d’administration de la DEI doit se réunir à la fin du mois d’octobre pour désigner officiellement le repreneur choisi, qui pourrait être State Gird, en raison de son offre jugée satisfaisante par le gouvernement grec.

Le groupe chinois était en concurrence avec l’italien Terna pour cette cession, imposée par les créanciers du pays (UE et FMI). Cependant, le gouvernement d’Alexis Tsipras avait souhaité en limiter l’ampleur.

D’autant plus que ce gouvernement de gauche radicale accélère les privatisations, afin de récupérer 50 milliards d’euros, destinés à payer une partie de la dette publique grecque.

Avant State Grid, le géant chinois du transport maritime Cosco était parvenu à racheter 67% des parts de la société du Pirée (OLP), l’autorité gérant le plus grand port de Grèce, pour un montant de 368,5 millions d’euros.