Sur les 5 100 membres de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CPPCC), et de l’Assemblée nationale populaire (ANP), 209 délégués possèdent une richesse personnelle supérieure à 2 milliards de yuans, selon le rapport de Hurun, transmis à l’Agence France Presse.

Une centaine d’entre eux serait même milliardaires en dollars. Ces parlementaires multimillionnaires représentent 4% des effectifs des deux assemblées. De plus, selon le recensement réalisé, leurs avoirs cumulés pèsent « presque 3’500 milliards de yuans », soit 483 milliards d’euros, l’équivalent du produit intérieur brut (PIB) annuel de pays comme la Belgique ou la Suède.

Selon le rapport Hurun, dirigé par l’éditeur Rupert Hoogewerf, basé à Shanghaï, la fortune des très riches cadres du parti a augmenté  de 64% depuis l’arrivée au pouvoir du président Xi Jinping en 2013. Hurun précise il s’agit pour la plus grande majorité d’hommes d’affaires, plutôt que de cadres ayant fait carrière dans le parti.

Certains membres des deux assemblées étaient riches avant de les rejoindre, mais il semble qu’ils ont été nommés parce qu’ils étaient fortunés. D’après Rory Truex, chercheur de Princeton cité par Reuters, des hommes d’affaires millionnaires sont nommés dans les deux sessions afin de s’assurer leur loyauté et de les motiver à réussir pour le parti.