Le président chinois Xi Jinping, en visite au Panama, a signé le 3 décembre avec son homologue panaméen Jan Carlos Varela, 19 accords de coopération dans divers domaines tels que le commerce, les infrastructures ou le tourisme.

Le gouvernement chinois compte également offrir une aide financière au pays d’Amérique centrale. Il s’agit de la première du genre d’un chef de l’Etat chinois dans ce pays d’Amérique centrale depuis l’établissement des relations diplomatiques en juin 2017.

Ces accords bilatéraux entre la Chine et le Panama sont les premiers depuis la rupture des relations avec le Panama et Taïwan.

A lire aussi : Panama se détourne de Taïwan

Lors de leur entretien, le président Xi Jinping a salué le développement rapide de la coopération bilatérale dans différents domaines au cours des 18 derniers mois, ainsi que les progrès accomplis à ce jour dans la réalisation conjointe de l’Initiative la Ceinture et la Route (ICR).

D’ailleurs, ce dernier a assuré que « la Stratégie logistique nationale 2030 du Panama et l’initiative de La Ceinture et la Route sont hautement compatibles », souhaitant que les deux pays mettent en synergie leurs stratégies de développement respectives et à promouvoir la connectivité.

La Chine est le deuxième plus grand utilisateur du Canal de Panama, d’après Xi Jinping qui a proposé à son homologue panaméen d’optimiser davantage « l’expédition consolidée pour que le canal puisse jouer un rôle plus efficace dans le renforcement de l’engagement chinois dans le commerce mondial ».

De plus, Beijing tient à négocier un accord de libre-échange avec le Panama, souhaitant également recevoir plus d’importations panaméennes telles que les produits alimentaires maritimes, la viande et les ananas.

Le Panama resserre les liens avec la Chine