Le président américain Donald Trump a assuré que la Chine s’était engagée à abaisser puis à supprimer les droits de douane pesant sur les importations de voitures fabriquées aux Etats-Unis.

Suite aux sanctions et provocations américains, Beijing a récemment porté à 40% les taxes douanières pour les véhicules venant des Etats-unis. L’annonce de Donald Trump a fait bondir le secteur automobile européen le 3 décembre en Bourse.

Vers 09h20 GMT, l’indice regroupant les valeurs automobiles européennes a pris 4,52%, soit la deuxième plus forte hausse sectorielle derrière celui des matières premières (+5,07%), qui bénéficie également de l’apaisement des relations commerciales sino-américaines.

En effet, ces embellies font suite à l’entrevue entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping , le 1er décembre en marge du G20 à Buenos Aires. Les deux puissances se sont engagées à ne pas imposer de nouveaux droits de douane et à trouver un accord sur le commerce d’ici à 90 jours.

En plus d' »abaisser » puis de « supprimer » ses droits de douane sur les importations de voitures acheminées à partir des Etats-Unis, l’Empire du milieu doit ramené à 15% – contre 25% précédemment – les droits de douane sur les importations de véhicules venus d’ailleurs.

Nouveau recul du marché automobile