Sélectionner une page

ECONOMIE

Activité manufacturière : essoufflement de fin d’année

L’activité manufacturière a légèrement ralenti en décembre, après plusieurs mois de forte accélération.

L’indice des directeurs d’achat (PMI) publié par le Bureau national des statistiques (BNS), s’est établi à 51,4 en décembre, contre 51,7 le mois précédent et 51,2 en octobre. Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l’activité manufacturière.

L’indice est en-dessous des estimations faites par les analystes de l’agence Bloomberg, qui s’attendaient en moyenne à 51,5.

Le PMI, baromètre fondé entre autres sur les carnets de commandes des entreprises, est considéré comme un annonciateur de la conjoncture à venir. En effet, l’industrie manufacturière reste encore un secteur crucial pour le pays, dont la transition économique est encore en cours.

Pour certains analystes, interrogés par l’Agence France Presse, le niveau de 51,4 de décembre, montre la résistance du secteur et l’embellie progressive de l’environnement économique de ces derniers mois.

« L’amélioration de la demande extérieure et la dépréciation du yuan soutiennent les entreprises », a indiqué  Ding Shuang, analyste de Standard Chartered, assurant que « l’on s’oriente pour le 4ème trimestre sur une croissance économique supérieure aux trimestres précédents (…), même si l’année 2017 pourrait offrir un tableau bien plus mitigé pour les petites entreprises ».

Cette embellie profite principalement aux grands entreprises qui profitent des mesures de relance budgétaire du gouvernement, comme les réductions d’impôts, une hausse des dépenses publiques dans les infrastructures, des baisses du taux de crédit, …

Par ailleurs, le redressement du marché immobilier et de la construction a contribué au rebond de l’activité manufacturière (fabrication de matériaux, meubles, …) après un début d’année, avec un PMI officiel autour de 49.

Contrairement aux prévisions pessimistes, l’économie a présenté une conjoncture « remarquable en 2016« , a indiqué l’agence de presse, Xinhua. Ainsi, le PIB a progressé à un rythme de 6,7% pendant trois trimestres consécutifs, les investissements en actifs fixes et dans l’immobilier se sont stabilisés avec une tendance à la hausse, les ventes totales du commerce de détail ont maintenu une croissance à deux chiffres, ou encore l’emploi dans les zones urbaines a atteint l’objectif annuel avec trois mois d’avance.

« L’économie chinoise 2016 se caractérise par une stabilité dans un contexte de ralentissement et une tendance à la hausse, avec un rythme de croissance maintenu dans une fourchette raisonnable, tout en améliorant la qualité et l’efficacité« , a résumé le communiqué publié à l’issue de la Conférence centrale sur le travail économique.

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire