La chancelière allemande Angela Merkel a appelé publiquement ce 6 septembre à garantir «les libertés» de Hong Kong, après un entretien avec le premier ministre chinois Li Keqiang.

«Les droits et les libertés des habitants de Hong Kong doivent être garantis. Les solutions ne peuvent être trouvées que par le dialogue», a déclaré Angela Merkel, selon des propos rapportés sur Twitter par son porte-parole, Steffen Seibert.

«Il faut tout faire pour éviter la violence», a ajouté cette dernière, arrivée à Beijing pour une visite officielle, en compagnie d’une importante délégation commerciale.

Avant son arrivée, des militants du mouvement pro-démocratie à Hong Kong ont appelé Angela Merkel à l’aide, dans une lettre publiée par le quotidien Bild. «Nous espérons que vous exprimerez votre inquiétude face à notre situation catastrophique et que vous ferez part de nos revendications au gouvernement chinois pendant votre séjour en Chine», ont rappelé les signataires, parmi lesquels Joshua Wong.

Angela Merkel entame sa 12ème visite en Chine comme chancelière allemande. Elle se rendra également à Wuhan, une plaque tournante des transports, qui abrite des industries émergentes de haute technologie et des universités prestigieuses.

« Cette visite offre aux deux parties une occasion de renforcer leur coopération dans les domaines des voitures sans conducteur, des systèmes de fabrication intelligents et de l’intelligence artificielle », écrit l’agence de presse, Xinhua