« Aucun survivant n’a jusqu’à présent été retrouvé après qu’un avion de passagers transportant 132 personnes à bord s’est écrasé dans la région autonome Zhuang du Guangxi » (sud de la Chine), a annoncé le 22 mars dans la soirée un responsable de l’aviation.

Zhu Tao, directeur du bureau de la sécurité de l’aviation de l’Administration de l’aviation civile de Chine, a expliqué que l’avion Boeing 737 de la compagnie China Eastern Airlines, qui avait décollé de Kunming et se rendait à Guangzhou, s’est maintenu sur une altitude de 8.900 mètres lors de son entrée dans le domaine du contrôle de la circulation aérienne de Guangzhou lundi à 14h17, avant de se retrouver en chute libre à 14h20.

Lire aussi : Un Boeing de la compagne China Eastern s’écrase avec 132 personnes à bord

Ce dernier a expliqué lors d’une conférence de presse que « des membres du personnel de la circulation aérienne ont fait des appels répétés à l’équipage, sans recevoir de réponse. L’avion a perdu son signal radar à 14h23 avant de s’écraser dans le district de Tengxian de la ville de Wuzhou ».

« Aucun ressortissant étranger n’était à bord du vol MU5735 », a indiqué Zhu Tao, ajoutant que parmi les 132 personnes à bord se trouvaient 123 passagers et neuf membres d’équipage.

« Sur la base des informations déjà acquises, les autorités n’ont pas encore obtenu d’indice clair sur la cause de l’accident de cet avion de passagers », a déclaré ce dernier. « L’enquête est très difficile, car l’avion a été gravement endommagé. »

A l’heure actuelle, une équipe d’investigation mène une enquête complète selon les procédures, et les secouristes explorent le site de l’accident et déploient tous leurs efforts pour localiser les boîtes noires.

Elle enquête aussi d’autres aspects de l’accident, comme le vol, la maintenance, le contrôle de la circulation aérienne, la météorologie, la conception et la fabrication de l’avion, a indiqué Zhu Tao.

Sun Shiying, président de la branche du Yunnan de la compagnie China Eastern Airlines, a indiqué que les membres des familles des 123 passagers ont été contactés dans les 24 heures suivant l’accident.

Plus de 2.000 personnes ont été mobilisées pour mener des opérations de secours sur place. « Comme le site de l’accident est situé dans une forêt de montagne, la recherche de la boîte noire dépend à la fois de drones et du personnel de secours », a indiqué Zhu Xiaodong, secouriste du centre de secours par drones à Guangzhou.