Augmentation des exportations de la Chine en juin

par | Juil 13, 2021 | ECONOMIE

De notre stagiaire Manon KBidi – La Chine a connu un rebond surprise de ses exportations (+32,2% sur un an) dynamisé par ses ventes de produits électroniques et pharmaceutiques.

Ces ventes chinoises n’avaient pas connu une progression aussi rapide depuis avril. Cependant, certains économistes, cités par Le Figaro, s’attendaient à un ralentissement à 23,1%, après une hausse de 27,9% sur un an au mois de mai 2021.

Il y a un an jour pour jour, le 13 juillet, la Chine se remettait tout juste de la pandémie de Covid-19. Après une paralysie de son économie, les exportations chinoises sont repassées pour la première fois du côté positif à 0,5% en juin 2020. Aujourd’hui, il s’agit actuellement de la 12ème période consécutive de croissance des exportations.

En réalité, la Chine a été le premier pays à retrouver dès fin 2020 un niveau d’activité post-pandémie. «L’économie chinoise se stabilise et s’améliore […] et cela apporte un soutien robuste au commerce extérieur», a révélé Li Kuiwen, le porte-parole des Douanes.

Concernant les importations de la Chine, elles ont progressé en juin de 36,7% sur un an, tandis qu’en juin de l’année dernière elles n’avaient augmenté que de 2,7 %. Avec un rythme moins rapide que celui de mai (51,1%) la performance reste néanmoins meilleure que les prévisions d’analystes (30%).

Il s’agit de la neuvième période consécutive de croissance des importations. Au cours du premier semestre de 2021, la Chine a importé 561 millions de tonnes de minerai de fer, en hausse de 2,6% par rapport à l’année précédente.

D’après le South China Morning Post, les importations de maïs ont augmenté de 318,5% pour atteindre 15,302 millions de tonnes au cours du premier semestre de 2021, alors que les importations de blé ont bondi de 60,1% pour atteindre 5,368 millions de tonnes. Les importations de soja ont également augmenté de 8,7 % pour atteindre 48,955 millions de tonnes.

Au cours de la même période, les importations de pétrole brut ont chuté de 3% pour s’établir à 261 millions de tonnes, tandis que les importations de gaz naturel ont augmenté de 23,8 % pour s’établir à 59,819 millions de tonnes.

De plus, l’excédent commercial chinois a atteint en juin 51,3 milliards de dollars (43,2 milliards d’euros). L’excédent du mois précédent était de de 45,53 milliards de dollars (37,42 milliards d’euros). Au total, au premier semestre de 2021, l’excédent est de 251,52 milliards de dollars américains.

L’excédent commercial de la Chine avec les États-Unis est passé de 31,78 milliards de dollars EU en mai, à 32,58 milliards de dollars EU en juin. Le South China Morning post a relevé une augmentation de 10,78 % par rapport à l’année dernière.

Les exportations de la Chine vers l’Union européenne ont augmenté de 27,2% pour atteindre 43,10 milliards de dollars EU en juin par rapport à l’année précédente, tandis que les importations ont augmenté de 34,1 pour atteindre 27,74 milliards de dollars EU. L’excédent commercial de la Chine avec l’Union européenne en juin s’est déclaré à 15,36 milliards de dollars EU, en hausse de 16,37 % par rapport à l’année précédente.

Les exportations de la Chine vers l’Australie ont atteint 5,48 milliards de dollars EU en juin, soit une augmentation de 27,69 % en glissement annuel, tandis que les importations ont augmenté de 53,51% par rapport à l’année dernière, pour atteindre 14,67 milliards de dollars EU.

Le déficit commercial de la Chine avec l’Australie a donc augmenté de 74,54 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 9,19 milliards de dollars américains.

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) est restée le principal partenaire commercial de la Chine, suivie de l’Union européenne et des États-Unis.

Les exportations chinoises avec l’ASEAN ont augmenté de 33,14 % pour atteindre 40,36 milliards de dollars EU en juin par rapport à 2020, tandis que les importations ont augmenté de 33,69% pour atteindre 33,74 milliards de dollars EU.

L’excédent commercial de la Chine avec les États de l’ASEAN s’est déclaré à 6,63 milliards de dollars américains en juin, en hausse de 30,42% par rapport à l’année précédente.

Cependant, le commerce de la Chine « devrait ralentir » au second semestre malgré la vigueur des importations et des exportations en juin, a écrit le journal hongkongais, South China Morning Post.

En effet, Julian Evans-Pritchard, économiste principal pour la Chine chez Capital Economics a déclaré que « la croissance globale du commerce a été plus forte que prévu le mois dernier, en partie grâce à l’atténuation des pénuries de semi-conducteurs. Mais les exportations sont restées en deçà de leur récent sommet et nous pensons toujours que les expéditions vont fléchir au cours des prochains trimestres ».

D’après ce dernier « l’augmentation des ventes au détail induite par la pandémie dans les économies avancées a commencé à s’inverser récemment alors que les habitudes de consommation commencent à se normaliser dans un contexte de réouverture. Une fois que les détaillants de ces pays auront reconstitué leurs stocks, la faiblesse de la demande des consommateurs se traduira par une baisse de la demande étrangère pour les exportations chinoises ».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :