Sélectionner une page

Asie/Pacifique,MONDE

Beijing dénonce l’attitude du Japon envers les dirigeants africains

Une porte-parole du ministère des affaires étrangères a déclaré le 29 août que le Japon avait tenté d’imposer ses points de vue aux pays africains et de semer le désaccord entre la Chine et l’Afrique.

La porte-parole du ministère des affaires étrangères Hua Chunying a indiqué la Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain (Tokyo International Conference on African Development, TICAD), « devait être une plate-forme multilatérale pour les échanges et la coopération visant à soutenir le développement africain ».

« Cependant, le Japon a tenté d’imposer ses volontés aux pays africains pour ses propres intérêts et de semer la discorde entre la Chine et l’Afrique« , a souligné cette dernière.

En effet, selon l’agence de presse japonaise Kyodo News, la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) a affirmé « l’importance de maintenir l’ordre maritime fondé sur des règles et de promouvoir la réforme du Conseil de Sécurité des Nations Unies », a relevé le site du ministère des affaires étrangères.

Ajoutant que « selon Kyodo News, maintenant que la Chine est de plus en plus confiante en soi et que les tensions montent en Mer de Chine orientale et en Mer de Chine méridionale, cette déclaration est publiée pour faire allusion à la Chine ».

Hua Chunying a indiqué que « la partie japonaise avait cherché par tous les moyens à canaliser les discussions et les documents finaux vers la réforme du Conseil de Sécurité et la sécurité en mer, en laissant de côté le thème du développement de l’Afrique, ce qui avait suscité un vif mécontentement parmi les participants africains« .

De son côté, Zhang Ming, vice-ministre des affaires étrangères, a indiqué que « les pays africains qui se sont prononcés durant la réunion, se sont opposés et ont refusé de politiser la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique. En fin de compte, le Japon doit faire des compromis, et retirer du projet de proposition le contenu pertinent ».

« Les pays africains s’opposent fermement à la politisation de la TICAD, à la discussion des problèmes asiatiques dans une enceinte africaine et aux tentatives du Japon d’imposer ses volontés à l’Afrique », a indiqué Hua Chunying.

Cette dernière a évoqué les documents adoptés lors de la conférence, obligeant le Japon à « accepter entièrement la position des pays africains, celle de limiter le contenu lié aux questions maritimes à la coopération en matière de sécurité en mer en Afrique et de maintenir les déclarations de principe sur la réforme du Conseil de Sécurité dans la Déclaration de Yokohama adoptée par la TICAD-V ».

 

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :