samedi, février 24

Étiquette : conflit

Taïwan aurait déployé un missile de croisière en direction de la Chine
TAIWAN

Taïwan aurait déployé un missile de croisière en direction de la Chine

D’après des images satellites publiées par Kanwa Asian Defense Review, les autorités taïwanaises auraient déployé un missile de croisière d’attaque terrestre en direction de la Chine continentale. Dès la publication de ces clichés dans les médias, le ministère taïwanais de la Défense les a qualifiées «spéculations». Cependant, les images satellites montrent que Taïwan aurait positionné un missile de croisière d'attaque terrestre contre la Chine continentale. Les provinces côtières pourraient être touchées Ce missile a une portée d'environ 1.000 à 1.500 km, pouvant cibler différentes villes et provinces chinoises, dont Hong Kong, Shanghai, Guangdong et Zhejiang, si les tensions avec la Chine s'intensifiaient encore, selon Kanwa. Ce missile de croisière d'attaque terrestre, appe...
La Chine « inquiète » de la décision de Donald Trump
MONDE, Orient

La Chine « inquiète » de la décision de Donald Trump

Le président américain Donald Trump a annoncé le 06 décembre 2017 qu'il reconnaissait   Jérusalem comme capitale d'Israël, demandant au Département d'état de   commencer les préparations de transfert de l'ambassade américaine de Tel Aviv à   Jérusalem. "Je suis convaincu que le temps est venu de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël", a déclaré Donald Trump, ajoutant   qu'il estimait que "cette décision servait les intérêts des Etats-Unis   d'Amérique et de la poursuite de la paix entre Israël et les Palestiniens".  "Nous sommes inquiets d'une possible escalade des tensions", a indiqué Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères. Or pour le président américain, il s'agit d'une "mesure qui aurait dû être prise il y a longtemps, dans le...
Rohingyas  : l’initiative chinoise bien accueillie
Asie/Pacifique, MONDE

Rohingyas : l’initiative chinoise bien accueillie

La Birmanie et la Bangladesh ont "approuvé" la proposition en trois phases de la Chine, destinée à résoudre la crise des réfugiés rohingyas à la frontière entre les deux pays. Le ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi, s'est rendu à Dacca puis à Rangoun, où il a rencontré la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi. A cette occasion, il a fait "une proposition en trois étapes" pour trouver "une solution de long terme". Près de 900 000 musulmans Rohingyas de Birmanie sont entassés dans des conditions insalubres dans des campements dans le sud du Bangladesh. 620 000 d'entre eux ont fui depuis fin août leurs villages de l'Etat Rakhine, dans le sud-ouest de la Birmanie pour échapper aux violences militaires. Les Nations Unies ont qualifié "d'épuration ethnique" le sort réservé aux R...
La solution chinoise à la situation des Rohingya
Asie/Pacifique, MONDE

La solution chinoise à la situation des Rohingya

Le gouvernement a proposé un programme en trois phases pour résoudre la crise des Rohingya, parmi lesquelles l'instauration d'un cessez-le-feu, auquel ont adhéré la Birmanie et le Bangladesh. Les deux pays ont adhéré à la proposition, d'après le ministère chinois des affaires étrangères. Plus de 600 000 Rohingya, musulmans apatrides vivant dans l'Etat birman d'Arakan, ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh depuis la fin août. En visite à Naypyitaw, dans la capitale birmane, Wang Yi, ministre chinois des affaires étrangères, a expliqué que des concertations pourraient permettre de trouver une sortie de crise acceptable pour les deux pays voisins. La première phase proposée est un cessez-le-feu "pour que la population vive en paix et ne soit plus obligée de fuir". Dans u...
Corée du nord : nouvel appel au calme de la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

Corée du nord : nouvel appel au calme de la Chine

La Chine a demandé ce vendredi 22 septembre l'arrêt des provocations entre les Etats-Unis et la Corée du nord, après l'explosion d'une bombe à hydrogène dans le Pacifique par Pyongyang. L'appel du gouvernement chinois intervient au moment où le leader nord-coréen Kim Jong-Un a jugé le président américain Donald Trump "gâteux" et "mentalement dérangé". En marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, le chef de la diplomatie nord-coréenne Ri Yong-ho a déclaré aux journalistes que Pyongyang pourrait envisager de faire exploser une bombe à hydrogène en dehors de son territoire. "Je pense qu'il pourrait y avoir un essai de bombe H d'un niveau sans précédent, peut-être au-dessus du Pacifique", a-t-il souligné. Suite à ces propos, Lu Kang, porte-parole du ministère chinois...
Les touristes chinois boudent la Corée du sud
Asie/Pacifique, MONDE

Les touristes chinois boudent la Corée du sud

Le tourisme chinois en Corée du Sud continue sa descente depuis mars 2017, suite au différend entre Beijing et Séoul vis-à-vis du déploiement du système de missiles antibalistiques américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defense). Selon le ministère sud-coréen de la Défense, le THAAD vise à faire face à la menace grandissante de la Corée du Nord. Mais ce déploiement a soulevé une forte contestation du ministère chinois des affaires étrangères. Le déploiement du système THAAD en Corée du Sud s'est achevé le 6 septembre. https://www.chine-magazine.com/deploiement-termine-thaad-chine-conteste/ Le tourisme est affecté par ce conflit entre les deux pays. D'après les données de l’Agence nationale du tourisme de Corée (KTO pour Korea Tourism Organization), le nombre de voyageurs chi...
Le Vietnam maintient la pression sur la Chine
Mers de Chine

Le Vietnam maintient la pression sur la Chine

La Chine a exhorté le 1er septembre le Vietnam à adopter "une vision calme et rationnelle" de ses exercices militaires en mer de Chine méridionale, après la déclaration d'opposition d'Hanoï vis-à-vis des exercices militaires chinois dans une zone située en dehors de l’estuaire du golfe du Bac Bô. La Chine a isolé le Vietnam lors du sommet des ministres des affaires étrangères de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) qui s’est tenu en août. Le Vietnam a tenté de convaincre les neuf autres membres de l’ASEAN de trouver un langage commun de fermeté vis-à-vis de Beijing concernant les constructions controversées d’îlots artificiels en mer de Chine méridionale. De plus, en juillet, sous la pression des autorités chinoises, Hanoï a suspendu le forage de pétrole dans les...
Beijing condamne l’essai nucléaire nord-coréen
Asie/Pacifique, MONDE

Beijing condamne l’essai nucléaire nord-coréen

Le séisme qui a secoué dimanche 3 septembre la Corée du Nord, imputé à un essai nucléaire nord-coréen, a été ressenti dans des régions frontalières du nord-est de la Chine. Ce "séisme artificiel" fait suite au 6ème essai nucléaire de la Corée du nord et serait à six fois plus puissant que celui provoqué par son 5ème test, selon les services météorologiques sud-coréens. Le président américain Donald Trump a réagi à ce dernier essai nucléaire nord-coréen en dénonçant sur Twitter les actions "très hostiles et dangereuses pour les Etats-Unis" du régime de Pyongyang. Il a également estimé que la Corée du Nord était un "Etat voyou qui est devenu une grande menace et une source d'embarras pour la Chine, qui essaie d'aider mais avec peu de succès". La secousse tellurique d'une magnitude d...
Des patrouilles américaines régulières prévues en mer de Chine méridionale
Mers de Chine

Des patrouilles américaines régulières prévues en mer de Chine méridionale

Le Pentagone a annoncé son intention d'effectuer plus régulièrement des patrouilles en mer de Chine méridionale, au rythme de deux ou trois par mois. Dans le cadre de sa campagne sur la liberté de navigation dans ces eaux disputées, le Pentagone tient à réaffirmé ce principe sur fond de conflit territorial entre la Chine et Taïwan, les Philippines, Brunei, la Malaisie et le Vietnam. Washington prévoit une présence accrue dans la zone D'après le quotidien américain The Wall Street Journal, "l'objectif est d'adopter une attitude plus constante envers les prétentions chinoises plutôt que de poursuivre l'approche au cas par cas de l'administration de l'ex-président Barack Obama". Les patrouilles pourraient inclure des avions militaires américains ainsi que des navires de guerre de ...
La crise en Corée du nord est à un « tournant »
Asie/Pacifique, MONDE

La crise en Corée du nord est à un « tournant »

Le gouvernement chinois a estimé ce 29 août que la crise dans la péninsule coréenne était à un "tournant" après le tir par la Corée du Nord d'un missile au-dessus du Japon. Beijing a pointé du doigt la responsabilité partielle de Washington et Séoul. La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hua Chunying a appelé toutes les parties à éviter les provocations, réitérant l'appel chinois du gouvernement à un "double moratoire". En effet, depuis plusieurs années, Beijing appelle à l'arrêt des tirs nord-coréens contre la fin des manœuvres militaires conjointes entre les Etats-Unis et la Corée du Sud. "Nous sommes arrivés à un tournant dans l'approche de cette crise. Mais il y a également une occasion de relancer les négociations de paix", a estimé Hua Chunying, lors d'un...
Le secrétaire américain à la Défense s’en prend à la Chine
Mers de Chine

Le secrétaire américain à la Défense s’en prend à la Chine

Jim Mattis, secrétaire américain à la Défense, a dénoncé les actions de la Corée du Nord, dont le programme nucléaire militaire est "une menace pour nous tous", ajoutant qu'il est "par conséquent impératif que nous fassions tous notre part pour soutenir notre objectif commun de dénucléarisation de la péninsule coréenne", a-t-il déclaré lors d'un sommet sur la sécurité à Singapour. Ce dernier a indiqué qu'il y a "un consensus international fort que la situation actuelle ne peut pas continuer", assurant également que "l'administration Trump est encouragée par l'engagement renouvelé de la Chine à travailler avec la communauté internationale vers la dénucléarisation" de la péninsule". Cette alliance sino-américaine inquiètent les alliés asiatiques des Etats-Unis, qui sont en plein confli...
Japonais arrêtés pour « activité illégale »
Asie/Pacifique, MONDE

Japonais arrêtés pour « activité illégale »

D’après l’Agence France Presse, six ressortissants japonais ont été arrêtés en Chine pour avoir exercés des "activités illégales". "Il nous a été dit par les autorités chinoises qu'ils avait violé des lois du pays", a indiqué le porte-parole du gouvernement japonais Yoshihide Suga. Le gouvernement serait en train de discuter de la question par l'intermédiaire des ambassades. Ils sont désormais 11 à être détenus dans le pays. Les relations entre les deux pays sont régulièrement troublées, en raison d’un différend territorial et des tensions persistantes liées au massacre de Nanjing. Depuis 2015, la Chine détient 5 ressortissants japonais, soupçonnés d'espionnage. Six autres hommes ont été arrêtés en mars, a précisé le porte-parole du gouvernement japonais Yoshihide Suga. De ...
Nouvel appel au calme de Beijing
Asie/Pacifique, MONDE

Nouvel appel au calme de Beijing

Après la joute entre médias interposés, le président chinois Xi Jinping, a appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à revenir le plus rapidement possible sur la table des discussions dans le dossier nord-coréen. Le ministère des Affaires étrangères a diffusé le 3 mai, un communiqué dans lequel, il assure que "la tâche urgente est de faire baisser la température et de reprendre les discussions". Geng Shuang, porte-parole du ministère, a indiqué que son gouvernement exhorte Washington, Séoul et Pyongyang à "rester calmes et à faire preuve de retenue, à cesser de s'agacer mutuellement et à travailler dur pour créer une atmosphère de contact et de dialogue entre toutes les parties". D'après des sources diplomatiques, citées par l'agence de presse britannique, Reuters, le...
Guerre des nerfs entre le Global Times et le nord-coréen KCNA
Asie/Pacifique, MONDE

Guerre des nerfs entre le Global Times et le nord-coréen KCNA

L'agence de presse nord-coréenne KCNA a dénoncé la Chine en déclarant que Beijing devrait faire preuve de gratitude envers Pyongyang qui la protège. De son côté, le Global Times a ridiculisé cette prise de position, évoquant une "passion nationaliste".  Pourtant principal allié et soutien de la Corée du Nord, l'agence de presse officielle KCNA a avertit dans l'un de ses articles que la Chine encourait de "graves conséquences" si elle mettait davantage à l'épreuve la patience de Pyongyang. Depuis plusieurs années, les relations entre Beijing et Pyiongtyang se détériorent. En raison pour les uns du comportement impétueux du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, et pour les autres, de la volonté de la Chine de se conformer aux exigences d'une puissance internationale. La Corée du nord "...
Des entreprises chinois au secours du nucléaire iranien
MONDE, Orient

Des entreprises chinois au secours du nucléaire iranien

Des entreprises chinoise et iranienne vont signer le 23 avril les premiers contrats commerciaux visant à réorienter l'usage du réacteur nucléaire iranien d'Arak. Ces accords entrent dans le cadre de l'accord international conclu en 2015 par l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine, Russie) et l'Allemagne, sur le programme atomique de Téhéran. Le réacteur d'Arak, situé dans le centre de l'Iran, a été l'un des nœuds lors des négociations qui ont débouché sur un accord. Or, ce réacteur à eau lourde sera modifié, afin qu'il ne produise pas de plutonium fissible utilisable permettant de fabriquer une bombe atomique. Les contrats en vue de la reconfiguration d'Arak seront signés dimanche 23 avril à Vienne, d'après Lu Kang, ...
Beijing « gravement préoccupée » par Pyongyang
Asie/Pacifique, MONDE

Beijing « gravement préoccupée » par Pyongyang

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Lu Kang, a assuré que "la Chine est gravement préoccupée par l'évolution de la situation concernant les programmes nucléaire et balistique" de la Corée du nord. Lu Kang a rappelé devant la presse que "la situation sur la péninsule coréenne est compliquée et délicate. La Chine s'oppose fermement à toutes les paroles et les actions exacerbant les tensions d'opposition". Ce dernier a réagit au déclarations du vice-représentant de la Corée du nord aux Nations Unies, qui a indiqué que son pays était en train de préparer un autre essai nucléaire, ajoutant que "les programmes concernés avaient été annoncés publiquement et seraient mis en œuvre". De son côté, le vice-ministre nord-coréen des affaires étrangères, Han Song-Ryol a soulign...
Séoul, Tokyo et Washington exhorte Beijing à cesser ses représailles
Amériques, Asie/Pacifique, MONDE

Séoul, Tokyo et Washington exhorte Beijing à cesser ses représailles

Le porte-parole de la Maison Blanche s'était dit inquiet des représailles possibles de la Chine contre le système de défense antimissile américain THAAD. Deux jours plus tard, la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon ont décidé de s'unir pour demander à la Chine de mettre un terme à ses mesures de représailles économiques. Des responsables de la défense des trois pays ont lancé un appel lors de Discussions trilatérales sur la défense (DTT) à Tokyo, dont le sujet était les programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord. Pour Séoul, Tokyo et Washington, les mesures prises par la Chine sont "irrationnelles et inappropriées", rappelant la mise en place du THAAD en Corée du Sud est "une mesure défensive destinée à protéger le pays des missiles nord-coréens", note l'agence de pr...
Taïwan développe ses sous-marins
MONDE, POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Taïwan développe ses sous-marins

La dirigeante taïwanaise Tsai Ing-Wen a lancé ce 21 mars le premier projet de développement de sous-marins, afin de faire face à la montée des tensions avec Beijing,  depuis l'élection l'an dernier de cette dernière. Tsai Ing-Wen a qualifié le lancement de ce programme de sous-marins de "moment historique", de la base navale de Kaohsiung.   Ces sous-marins devraient être livrés en 2025, a précisé cette dernière à la presse, après la cérémonie de signature du projet rassemblant la marine, le constructeur taïwanais CSBC Corporation et l'Institut national Chung-Shan, chargé de développer les systèmes de combat. "Je tiens à vous dire que les Taïwanais font toujours face courageusement aux défis et les relèvent", a-t-elle dit. L'île possède actuellement 4 sous-marins, achetés aux Etats-Un...
20 000 birmans fuient vers la Chine
Asie/Pacifique, MONDE

20 000 birmans fuient vers la Chine

Des combats font rage entre des rebelles d’un groupe ethnique et les forces de sécurité birmanes dans la région de Kokang, poussant des milliers de personnes à fuir vers la Chine. Au moins une vingtaine d'hommes d’un groupe armé rebelle, 5 policiers et 5 civils sont morts dans des affrontements à Laukkai, principale ville de cette région sinisante dans l’Etat Shan, a annoncé le bureau de la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi. Selon le communiqué du bureau de cette dernière, "de nombreux civils innocents y compris un enseignant d’école primaire (…) ont été tués en raison des attaques du groupe armé MNDAA", la Myanmar Nationalities Democratic Alliance Army. Une source de l’armée a indiqué à l’Agence France Presse que "les habitants de la ville s’enfuient", sans pour autant préciser...
Le compromis de Beijing refusé par Washington
Asie/Pacifique, MONDE

Le compromis de Beijing refusé par Washington

Le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, a proposé que la Corée du Nord suspende son programme nucléaire en échange de l'arrêt des manœuvres militaires lancées par les Etats-Unis en Corée du Sud, afin d'éviter "une collision" entre les deux Corées. Cette proposition a été rejeté par Washington qui ne tient pas à reprendre des discussions avec le dirigeant Kim Jong-un. Pour  l'ambassadrice américaine aux Nations Unies, Nikki Haley et le département d'État, "la Corée du Nord et son dirigeant Kim Jong-Un ont un comportement irrationnel, incompatible avec la diplomatie". Cette dernière a indiqué que Kim Jong-Un est une "personne qui n'agit pas rationnellement, qui ne pense pas clairement", ajoutant que "si c'était n'importe quel autre pays, nous en discuterions et ce ne serait pas u...
Pyongyang est très remontée contre Beijing
Asie/Pacifique, MONDE

Pyongyang est très remontée contre Beijing

La Corée du nord a accusé la Chine, son principal alliée et protecteur, de "danser sur la petite musique des Etats-Unis". Une remarque qui a irrité le Global Times, qui a assuré qu'en dépit des critiques, Beijing "n'a pas le moindre intérêt à engager ou à amplifier un conflit verbal avec Pyongyang". La relation entre les deux voisins est tendue depuis quelques années, car Beijing s'irrite du comportement du leader nord-coréen Kim Jong-un et notamment du renforcement des programmes nucléaires et balistiques de Pyongyang. Suite à un nouveau tir de missile, Beijing a décidé la semaine dernière de suspendre ses importations de charbon de Corée du Nord jusqu'à fin 2017. Une sanction privant Pyongyang de plus d'un milliard de dollars par an.  En effet, l'an dernier, la Chine avait importé ...
Beijing retente la diplomatie
Asie/Pacifique, MONDE

Beijing retente la diplomatie

La Chine a réitéré à Séoul son opposition au déploiement du système antimissile THAAD, conçu par les Etats-Unis, et installé en Corée du sud, même si Beijing en comprend les raisons . En juillet 2016, Séoul et Washington ont décidé de mettre en place le système Terminal High Altitude Area Defense (Thaad) afin de protéger Séoul de la menace nord-coréenne, qui continue de développer sonprogramme nucléaire. Les relations entre les deux Corées restent tendues, d'autant qu'ils sont en conflit depuis juin 1950.  Les relation entre les deux pays se détériorent de plus en plus ces dernières années, en raison notamment par la multiplication des essais balistiques et nucléaires menés par Pyongyang. Beijing est irrité par ce système anti-missile, qui pourrait remettre en cause sa sécurité te...
La Chine perfectionne son armée
Défense, MONDE

La Chine perfectionne son armée

Le rapport annuel de l'Institut international pour les études stratégiques (IISS) a estimé que la Chine s'arme plus vite que les autres pays, s'orientant même dans certains domaines militaires "vers une quasi parité avec l'Ouest". "La supériorité technologique militaire de l'Occident, qui était considérée comme acquise, est de plus en plus contestée", a expliqué aux médias, John Chipman, le directeur de l'IISS, lors de la présentation à Londres du rapport annuel sur l'équilibre des forces armées dans le monde. En 2016, la Chine avait un budget de défense de 145 milliards de dollars (132,3 mds €), nettement loin derrière celui des Etats-Unis (604,5 milliards), mais devant la Russie (3ème budget mondial avec 58,9 milliards), l'Arabie Saoudite (56,9), le Royaume-Uni (52,5) ou encore la ...
Expulsion de missionnaires sud-coréens travaillant dans le pays
Asie/Pacifique, MONDE

Expulsion de missionnaires sud-coréens travaillant dans le pays

Beijing a expulsé des missionnaires sud-coréens, et des réfugiés nord-coréens dans un contexte de tension entre les deux pays sur le déploiement prévu du THAAD en Corée du sud. Le pasteur Kim Hee-Tae a indiqué à l'Agence France Presse qu'entre le 10 janvier et le 10 février, près de 170 sud-coréens, dont 70 missionnaires et membres de leur famille, qui travaillaient dans le Jilin , ont été renvoyés en Corée du Sud. "Les autorités chinoises se sont rendues dans les maisons des missionnaires en invoquant un problème avec leur visa et leur ont demandé de partir", a indiqué le pasteur. Officiellement, près de 500 missionnaires sud-coréens sont en Chine, mais les militants des droits de l'homme ont souligné que 2 000 chrétiens travaillent actuellement dans l'humanitaire en Chine, notam...
La situation en mer de Chine méridionale dépasse les enjeux économiques
Amériques, Mers de Chine, MONDE

La situation en mer de Chine méridionale dépasse les enjeux économiques

Dans une interview, accordée au site russe RT, Ho-Fung Hung, professeur à la Johns Hopkins University, a expliqué que ni la Chine, ni les Etats-Unis n'auraient d'avantages à entrer dans un conflit armé. Cependant, "ce qui m’inquiète malgré tout, c'est la situation en mer de Chine méridionale, qui dépasse l’économie –  il s’agit de géopolitique". L'auteur de "The China Boom: Why China Will Not Rule the World" a expliqué ne pas avoir d'inquiétude "par rapport au côté commercial du conflit, parce qu'il s'agit d'emplois, d'économie, de croissance économique. Si cela dégénère en fin de compte en un conflit ouvert, tout le monde va perdre, et tout le monde le sait. Washington le sait, Pékin aussi. En ce qui concerne ces problèmes économiques, je suis plutôt optimiste et je crois qu'ils seront...
Revirement de Donald Trump vis-à-vis de la Chine
Amériques, MONDE

Revirement de Donald Trump vis-à-vis de la Chine

Le président américain Donald Trump a envoyé à son homologue chinois Xi Jinping une lettre dans laquelle il souhaite une "relation constructive" entre les Etats-Unis et la Chine. Cette lettre intervient près de 24 heures après les déclarations du ministre des affaires étrangères, Wang Yi, en visite en Australie. Ce dernier a assuré que "tous les responsables politiques sérieux reconnaissent clairement qu'il ne saurait y avoir un quelconque conflit entre la Chine et les Etats-Unis". Ce dernier a assuré que "les deux pays seraient perdants et ils ne peuvent certainement pas se permettre ça", selon la télévision australienne ABC. Après les déclarations chocs et la tension survenus depuis l'élection américaine, Donald Trump a décidé de remercier le président Xi Jinping pour sa lettre ...
Exercice de simulation d’affrontement Chine-Taïwan pour le Japon
Asie/Pacifique, MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Exercice de simulation d’affrontement Chine-Taïwan pour le Japon

L'armée japonaise va effectuer un exercice de simulation d'affrontement militaire entre la Chine et Taïwan, avec la participation en tant qu'observateur de l'armée américaine, a selon l'agence de presse Kyodo. "Aucun déploiement de troupe n'aura lieu et le scénario est celui d'une réponse des Etats-Unis et du Japon à un conflit militaire", a indiqué Kyodo. Selon une source du gouvernement japonais, le but de l'exercice est de vérifier comment les membres de l'armée devraient s'acquitter de nouvelles tâches autorisées en vertu de la nouvelle loi japonaise sur la sécurité dans le déclenchement d'une situation considérée comme menaçant sérieusement la paix et la sécurité du pays, a précisé l'agence de presse japonaise. De son côté, le ministère chinois des affaires étrangères a r...
Le Dalaï-lama interdit de séjour en Mongolie désormais
Asie/Pacifique, POLITIQUE, Tibet

Le Dalaï-lama interdit de séjour en Mongolie désormais

A l'instar de la Slovaquie, les autorités mongoliennes se sont attirées les foudres de Beijing pour avoir invité le Dalaï-lama à se rendre en Mongolie. En réaction, le gouvernement mongol a décidé d'interdire la venue du bouddhiste tibétain. Le 21 décembre, Beijing a exhorté la Mongolie à "tenir parole de ne pas autoriser de nouveau le Dalaï-lama à visiter ce pays enclavé".  "La Chine espère que la Mongolie tirera des leçons de la visite du dalaï-lama le mois passé et respectera les intérêts fondamentaux de la Chine", a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse régulière. Le lendemain, le ministre mongol des Affaires étrangères, Tsend Munkh-Orgil, s'est dit regretté "l'impact négatif de la visite du Dalaï-lama sur ...
Rodrigo Duterte s’allie au Japon en mer de Chine méridionale
Asie/Pacifique, MONDE

Rodrigo Duterte s’allie au Japon en mer de Chine méridionale

En visite au Japon, le président philippin Rodrigo Duterte a tenté de rassurer son hôte en lui assurant que son séjour en Chine était de l'ordre de l'économique et non sécuritaire. Il a d'ailleurs juré soutenir la position de Tokyo sur la mer de Chine méridionale et de respecter la décision de la Cour permanente d'arbitrage. Le président philippin a ainsi déclaré à un auditoire d'hommes d'affaires japonais : "Vous savez que je suis allé en Chine pour une visite. Et je voudrais vous assurer que tout ce qu'il y avait, était l'économie. Nous ne parlions pas d'armes. Nous avons évité de parler des alliances". Pour ce dernier, le Japon est un "ami spécial qui est plus proche qu'un frère", assurant qu'il travaillerait en étroite collaboration avec les autorités japonaises sur les questions rég...
Taipei souhaite reprendre le dialogue avec Beijing
POLITIQUE, TAIWAN

Taipei souhaite reprendre le dialogue avec Beijing

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a souhaité ce lundi reprendre les discussions avec la Chine, en affirmant que "tout" pouvait se discuter. Les relations s'étaient réchauffées sous le gouvernement précédent du président Ma Ying-jeou. Mais depuis l'arrivée en mai 2016 de Tsai Ing-wen, issue d'un parti aux positions traditionnellement indépendantistes, les échanges sont tendus. Cette dernière a refusé de s'approprier le concept d'une seule Chine unique", instauré par le Consensus de 1992 entre les deux capitales. L'absence de prise de position politique en faveur de ce concept a incité la Chine continentale à couper toutes les lignes de communications avec l'île. A l'occasion de la Fête nationale, Tsai Ing-wen a exhorté dans un discours les deux camps à "mettre de côté le bagage de l'...