Sélectionner une page

Amériques,ECONOMIE,MONDE

Beijing évoque une « guerre commerciale » avec Washington

Le ministère chinois du commerce a considéré que l’irrespect des règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pourrait entraîner une « guerre commerciale« , suite aux attaques répétées du président américain Donald Trump contre cette l’organisation.

Début mars, l’administration Trump avait critiqué l’OMC car elle serait incapable d’empêcher les pratiques commerciales déloyales. « Les Américains ne sont pas directement soumis aux décisions de l’OMC », assuraient les autorités américaines.

Lors de sa campagne, Donald Trump avait fait de « la souveraineté » des Etats-Unis une priorité, aujourd’hui ce dernier réaffirme sa position et assuré que son pays se portait mieux en concluant des accords bilatéraux plutôt qu’en étant soumis à un système multilatéral. Pour preuve, ce dernier a retiré les Etats-Unis du Traité de libre-échange transpacifique (TPP) qui devait concurrencer la Chine.

Or pour la ministère chinois du commerce, « si des membres de l’OMC ignorent ses règles pour leur propre intérêt et refusent d’appliquer ses décisions sur les différends, alors le système commercial n’aura de multilatéral que le nom ».

Sun Jiwen, porte-parole du ministère, a indiqué que cela pourrait entraîner « une répétition de la guerre commerciale des années 1930 ». Ce dernier a exhorté « les principaux membres de l’OMC à montrer l’exemple, à observer les règles et à remplir leurs obligations ».

De son côté, le nouveau ministre chinois du commerce, Zhong Shan, a indiqué qu’une « guerre commerciale n’est dans l’intérêt ni des deux pays ni des deux peuples ». « On peut dire qu’une guerre commerciale ne ferait que provoquer de la souffrance en pure perte », a-t-il lancé devant la presse.

Cette déclaration intervient alors que le président américain Donald Trump a menacé durant sa campagne de pénaliser les importations chinoises, accusées de « voler » des emplois aux Etats-Unis. Début mars, le secrétaire américain au commerce, Wilbur Ross, a avertit que des sanctions seraient adoptées « dès qu’un dossier spécifique aura été bouclé », mettant ainsi les menaces de Donald Trump a exécution.

Mais pour Wang Hejun, directeur du bureau d’enquêtes et de recours commerciaux du ministère chinois du commerce, les autorités américaines devraient s’abstenir de « recourir en permanence à des mesures de recours commercial« .  Ce dernier a indiqué que « les deux parties partagent un large espace de coopération », ajoutant que « la coopération est la seule voie vers un bénéfice mutuel et un résultat gagnant-gagnant ».

Une position actée par Zhong Shan, qui a indiqué que « la Chine et les Etats-Unis sont des partenaires très importants l’un pour l’autre ». En effet, entre 2007 et 2017, les exportations des entreprises américaines vers la Chine ont progressé de 11% en moyenne, tandis que les ventes de Beijing aux Etats-Unis n’augmentaient que de 6,6%, a évoqué ce dernier.

Recevez la Newsletter

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




La Chine impériale

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :