Sélectionner une page

Amériques,MONDE

Beijing met de nouveau en garde Washington

Depuis le Forum économique mondial de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est, la Chine a lancé un nouvel avertissement à l’administration Trump, menaçant d’allonger la liste des produits chinois taxés.

«Les mesures protectionnistes et unilatérales de certains pays compromettent gravement le système commercial multilatéral (…) posant un très grave danger pour l’économie mondiale», a déclaré le vice-premier ministre chinois, Hu Chunhua.

Ce dernier a indiqué que «l’isolationnisme ne mènera à rien et seule l’ouverture à tous représente la bonne voie à suivre». Ces déclarations interviennent après l’annonce du président américain, Donald Trump d’imposer des taxes sur l’intégralité des biens qu’il exporte vers les États-Unis.

Cela représenterait 500 milliards de dollars (430 mds €). «Je déteste dire ça mais (…) il y a encore 267 milliards de dollars (de biens chinois prêts à être taxés) rapidement si je le veux», a déclaré le 7 septembre, le président américain. «Je me montre dur avec la Chine car je dois l’être», a-t-il justifié, accusant le géant asiatique de prendre «500 milliards de dollars chaque année».

De son côté, le gouvernement chinois a demandé à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) l’autorisation d’imposer des sanctions commerciales d’une valeur annuelle de 7 milliards de dollars (6 mds €) sur les produits des Etats-Unis, suite au refus des Etats-Unis de se plier à un verdict de l’OMC.

Un document transmit à tous les membres de l’OMC indique que la Chine a demandé à l’Organe de règlement des différends (ORD) de l’OMC l’autorisation de « suspendre ses concessions et autres obligations » vis-à-vis des Etats-Unis, et ce « à un niveau équivalant aux annulations et aux suspensions d’avantages » subis par la Chine suite au refus des Etats-Unis de se plier aux recommandations et aux verdicts de l’ORD.

Ces annulations et suspensions d’avantages atteignent un total cumulé d’environ 7,043 milliards de dollars (6 057 mds €) par an, selon le document. D’après l’agence de presse Xinhua, le verdict prononcé en 2016 par l’OMC a donné raison à la Chine dans un différend portant sur certaines méthodes utilisées par les Etats-Unis dans leurs procédures anti-dumping. Le verdict a été confirmé en appel en 2017, mais la Chine considère cependant que les Etats-Unis n’ont fait « aucun effort substantiel ni progrès » pour remplir leurs obligations.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :