Beijing a prévenu le 4 juillet qu’elle ne signera aucun accord commercial avec les États-Unis, si les surtaxes douanières imposées par l’administration Trump sur les produits chinois ne sont pas levées.

Les négociateurs des deux premières puissances économiques mondiales «maintiennent une communication permanente», a déclaré Gao Feng, le porte-parole du ministère du Commerce.

Les présidents chinois Xi Jinping et américain Donald Trump ont décrété le 29 juin une trêve dans leur guerre commerciale, lors du sommet du G20 à Osaka au Japon. Ils ont convenus de relancer les négociations au plus vite afin de résoudre le conflit.

«L’imposition unilatérale par les États-Unis de droits de douane supplémentaires sur les exportations chinoises vers les États-Unis est le point de départ des frictions commerciales», a indiqué Gao Feng lors d’un point presse.

«Si les parties parviennent à un accord, les surtaxes douanières doivent être totalement supprimées», a ajouté ce dernier. La Chine et les États-Unis se font face à face depuis l’an dernier dans une guerre commerciale, menée à coup de surtaxes douanières réciproques et de déclarations diplomatiques agressives.

Donald Trump impose déjà des tarifs douaniers de 25% sur des produits chinois représentant 250 milliards de dollars d’importations annuelles. Le président américain a cependant promis lors de sa rencontre avec Xi Jinping qu’il n’instaurera pas de droits de douane supplémentaires.