Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a annoncé le 31 octobre,  que son pays et la Chine vont lancer un fonds destiné à financer des investissements communs à l’étranger.

Jean-Marc Ayrault a prit pour exemple le projet de construction à 20 milliards d’euros des 2 réacteurs nucléaires EPR en Grande-Bretagne, dans le cadre d’un partenariat entre EDF et le groupe China General Nuclear (CGN).

« C’est un très bon exemple de ce qu’on va faire ensemble, remporter des contrats sur les marchés tiers, et cela dans tous les secteurs« , a souligné le ministre français, lors d’un point presse avec son homologue chinois, Wang Yi. « C’est un modèle que nous soutenons partout, y compris en Afrique, y compris en Asie« , a-t-il insisté, indiquant que le nouveau fonds « sera créé prochainement ».

Ce fonds entre dans le cadre de la « Déclaration sur les partenariats franco-chinois sur les marchés tiers », signée en juin, lors de la visite du Premier ministre, Li Keqiang, à Paris. Les deux pays se sont engagés  à conquérir ensemble des marchés en Afrique et en Asie. Cette déclaration est un tournant dans la politique d’internationalisation des entreprises chinoises.

Cet accord a été qualifié d’« historique », par le Premier ministre français, Manuel Valls, et d’alliance « dans l’intérêt de tous », par Li Keqiang.

Il prévoit que la Chine et la France travaillent ensemble à des projets dans les domaines des infrastructures et de l’énergie et à introduire de « nouvelles formules de co-traitance, de coproduction et de cofinancement », qui viseront « prioritairement l’Asie et l’Afrique ».

« Travaillons ensemble afin de faire progresser les infrastructures, l’industrialisation et la réduction de la pauvreté. Cela servira les intérêts de tous », a indiqué le Premier ministre chinois,  le 1er juillet lors de son allocution au siège de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) à Paris.

« Cela aidera les pays en développement à avancer progressivement vers la prospérité et cela aidera la Chine à trouver des marchés pour ses capacités de production », a ajouté ce dernier.