jeudi, février 8

Étiquette : Jean-Marc Ayrault

Une « seule Chine » prévient Barack Obama à Donald Trump
Amériques, MONDE

Une « seule Chine » prévient Barack Obama à Donald Trump

L'actuel président américain Barack Obama a mis en garde son successeur Donald Trump contre la possibilité d'une réaction "très significative" de la Chine, s'il met fin au principe d'une "seule Chine", par rapport à Taïwan. La politique d'une "seule Chine" est "au coeur de la conception qu'a (la Chine) de sa nation", a souligné le président sortant. "Donc si vous souhaitez mettre fin à cette entente, vous devez penser aux conséquences qui en découlent, parce que la Chine ne va pas considérer cela comme elle considère d'autres questions", a indiqué Barack Obama. Pour ce dernier, ce principe relève de "l'essence même de la façon dont les Chinois se voient et leur réaction sur cette question pourrait être très significative". En effet, le ministre des affaires étrangères, Wang Yi, s'est...
Jean-Marc Ayrault à Donald Trump : « on ne parle pas comme ça » à la Chine
Amériques, MONDE

Jean-Marc Ayrault à Donald Trump : « on ne parle pas comme ça » à la Chine

Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a estimé mercredi que le président élu des États-Unis Donald Trump ne pouvait pas s'adresser à Beijing comme il l'a fait depuis sa nomination. "Attention à la Chine (...) C'est un grand pays. Il peut y avoir des désaccords avec la Chine mais on ne parle pas comme ça à un partenaire", a indiqué ce dernier sur la chaîne de télévision, France 2. En effet, le président élu américain a laissé entendre qu'il ne reconnaîtra pas le principe d'une seule Chine, sauf si Beijing fait des concessions sur le commerce.  Pour Jean-Marc Ayrault, "quand la Chine se sent mise en cause sur l'unicité de la Chine, c'est pas forcément très malin". "Il faut éviter d'entrer dans des engrenages", a-t-il poursuivi, notamment concernant la tension ...
Chine-France : investissement commun à l’étranger
Afrique, Asie/Pacifique, Europe, MONDE

Chine-France : investissement commun à l’étranger

Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a annoncé le 31 octobre,  que son pays et la Chine vont lancer un fonds destiné à financer des investissements communs à l'étranger. Jean-Marc Ayrault a prit pour exemple le projet de construction à 20 milliards d'euros des 2 réacteurs nucléaires EPR en Grande-Bretagne, dans le cadre d'un partenariat entre EDF et le groupe China General Nuclear (CGN). "C'est un très bon exemple de ce qu'on va faire ensemble, remporter des contrats sur les marchés tiers, et cela dans tous les secteurs", a souligné le ministre français, lors d'un point presse avec son homologue chinois, Wang Yi. "C'est un modèle que nous soutenons partout, y compris en Afrique, y compris en Asie", a-t-il insisté, indiquant que le nouveau fonds "sera créé proc...
« La porte sera de plus en plus ouverte aux investissements étrangers »
Europe, MONDE

« La porte sera de plus en plus ouverte aux investissements étrangers »

Le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, a indiqué à son homologue français, Jean-Marc Ayrault, que "nous devons améliorer l'environnement pour les investissements. Mais ce que je veux souligner, c'est que la porte de la Chine sera de plus en plus ouverte aux investissements étrangers". A l'occasion d'une conférence conjointe, le ministre chinois a indiqué que "cette ouverture constituait une tendance inévitable". Mais surtout elle entre dans le cadre de la politique étrangère engagée dans le 13ème plan quinquennal (2016-2020). De son côté, Jean-Marc Ayrault a souhaité au président Xi Jinping, lors de leur rencontre, "une relation forte avec l'Union européenne, et notamment dans les relations économiques et les investissements", d'après l'Agence France Presse. Lors d'une re...
Soulever les violations des droits humains par la Chine lors de la visite ministérielle
Communiqués

Soulever les violations des droits humains par la Chine lors de la visite ministérielle

Communiqué de presse d'Human Rights Watch - (Paris) – Lors de sa visite en Chine, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault devrait publiquement appeler Pékin à mettre un terme à la répression contre les défenseurs des droits humains et les avocats, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch dans une lettre au ministre. Jean-Marc Ayrault doit arriver en Chine le 29 octobre 2016. Lors de précédentes visites les responsables français se sont appuyées sur des déclarations vagues concernant le besoin de respecter les principes des droits humains, mais n’ont pas critiqué les violations du droit par Pékin », selon Bénédicte Jeannerod, Directrice France de Human Rights Watch. Sous la présidence du Président Xi Jinping, la situation des droits fondamentaux est devenue catastro...