Chine vs Etats-Unis : le combat continue

par | Mai 30, 2018 | Amériques, MONDE

D’après l’agence de presse britannique, Reuters, les Etats-Unis ont annoncé le 29 mai qu’ils allaient continuer à prendre des mesures vis-à-vis des relations commerciales qu’ils entretiennent avec la Chine, en dépit de l’apaisement récent entre les deux premières puissances économiques mondiales.

La Maison blanche devrait publier d’ici le 15 juin une liste de produits chinois importés d’une valeur de 50 milliards de dollars (43,22 milliards d’euros) qui seront soumis à des droits de douane de 25%.

D’ici fin juin, les Etats-Unis vont également annoncer des restrictions aux investissements et des «contrôles renforcés» sur des individus ou des entités chinoises en matière d’«acquisition de technologies d’une importance industrielle significative».

D’après le communiqué de Washington, la bataille contre la Chine devant l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) va continuer. De son côté, «la Chine sauvegardera fermement ses droits et intérêts légitimes conformément aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC)», d’après Zhang Xiangchen, représentant permanent de la Chine auprès de l’OMC, lors d’une réunion le 28 mai 2018 à Genève.

Ce dernier a réagit au lancement par les Etats-Unis de la procédure de règlements sur le transfert de technologies concernant la Chine. Washington accuse toujours Beijing de forcer le transfert de technologies des entreprises américaines vers la Chine.

Zhang Xiangchen a assuré à Genève que «le transfert de technologies est une opération commerciale normale et une telle opération ne doit pas être considérée comme une demande obligatoire gouvernementale». Toutefois, le représentant chinois à l’OMC précise qu’«en vertu de la loi chinoise, les investisseurs étrangers sont autorisés à utiliser leurs technologies comme investissements dans la création de coentreprises. Les entreprises chinoises, pour leur part, veulent introduire de nouvelles technologies et paient des redevances justes et raisonnables pour les utiliser».

Raison pour lesquelles, Zhang Xiangchen est confiant quant à la plainte américaine à l’OMC, ce dernier argue que «l’accès au marché et le transfert de technologies forcé sont deux choses tout à fait différentes». «Conformément aux règles de l’OMC, les membres ont le droit légitime de formuler des réserves sur l’accès de leur marché», a rappelé le représentant.

Pour lui, «l’accusation américaine selon laquelle la Chine aurait forcé les entreprises étrangères à transférer leurs technologies n’est pas fondée et elle n’est pas non plus convaincante».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :