La Chine et les États-Unis ont annoncé avoir conclu un accord surprenant sur le climat lors de la 26e session de la Conférence des Parties (COP26) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Cette déclaration conjointe représente-t-elle une amélioration des relations sino-américaines ? Le porte-parole des affaires étrangères, Wang Wenbin, a indiqué que « le 10 novembre, heure de Londres, la Chine et les États-Unis ont conclu et publié la Déclaration conjointe de Glasgow sur le renforcement de l’action climatique dans les années 2020 en marge de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Glasgow« .

« Sur la base de la Déclaration conjointe sino-américaine sur la réponse à la crise climatique publiée à Shanghai en avril 2021 ainsi que des entretiens de Tianjin en septembre 2021, cette déclaration conjointe propose des mesures concrètes pour que la Chine et les États-Unis prennent des actions respectives au niveau national, encouragent la coopération bilatérale et fassent progresser le processus multilatéral ».

Selon Wang Wenbin, la Chine et les Etats-Unis « apprécient le travail accompli à ce jour en la matière et se sont engagées à poursuivre les efforts concertés et à travailler avec toutes les parties pour renforcer la mise en œuvre de l’Accord de Paris ».

« Conformément au principe des responsabilités communes mais différenciées et à celui de capacités respectives et en tenant compte de leurs conditions nationales respectives, les deux parties prendront des actions climatiques renforcées pour répondre efficacement à la crise climatique », a indiqué le porte-parole lors d’une conférence de presse hebdomadaire.

La Chine et les Etats-Unis « ont également convenu d’établir un Groupe de travail sur le renforcement de l’action climatique dans les années 2020 pour faire progresser la coopération bilatérale en matière de climat et le processus multilatéral ».

Alors que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Glasgow va se clôturer, Wang Wenbin a indiqué que « nous sommes convaincus que la publication de la déclaration conjointe renforcera la confiance de tous les pays dans leur réponse conjointe au changement climatique et contribuera au succès de la conférence ».

Depuis le début de l’année 2021, « conformément à l’esprit et aux instructions de l’entretien téléphonique entre les deux Chefs d’État, la Chine et les États-Unis ont engagé des dialogues et consultations intenses sur la question du changement climatique. La déclaration est le fruit des échanges francs, de la compréhension et du respect mutuels et des efforts visant à élargir le consensus entre les deux parties ».

« Cela démontre une fois de plus que la Chine et les États-Unis peuvent mener une coopération sur les questions internationales majeures et que la coopération sino-américaine permet d’accomplir de grandes choses bénéfiques aux populations des deux pays et du monde entier et d’injecter une énergie positive au processus multilatéral », selon lui.