Le Bureau National du Tourisme de  Chine a organisé  un voyage d’étude pour une trentaine de personne, invité à visiter le Guangdong. Cette initiative intervient suite à la visite de la délégation chinoise conduite par le Vice-Ministre chinois du Tourisme, Du Jiang, lors de l’inauguration de la Foire Internationale du Tourisme à Madagascar du 6 au 11 juin 2017.

Cette délégation malgache conduite par le ministre du tourisme, Rolland Ratsiraka visait a metter en avant le partage d’expérience, particulièrement les méthodes d’accueil et d’organisation des chinois dans le secteur touristique.

Acceuillie par l’équipe de l’agence touristique GZL, l’une des plus influentes agences dans la région de Guangzhou, chinois et malgaches se sont entretenus pour présenter les atouts touristiques du Guangdong et de Madagascar.

plusieurs activits ont eu lieu au cours de cette visite : expositions internationales, visites touristiques et culturelles, promenades dans des sites historiques, banquets … La culture chinoise s’est offerte à la délégation malgache.

Pour les deux pays, le tourisme est un secteur clé. Rolland Ratsiraka a indiqué selon L’Express de Madagascar, qu’il s’agit d’une « aubaine pour nous de participer à cette exposition qui ne regroupe que quelques pays dans le continent africain à savoir Madagascar, Kenya, Ouganda, Seychelles. Cette participation active de Madagascar est une belle opportunité pour faire de la promotion, afin d’encaisser des devises dans le but de développer l’économie Malgache ». 

Pour le ministre, « Guangzhou est une ville très stratégique, en d’autres termes, la fenêtre du monde ». D’ailleurs, un bateau de croisière devrait accoster dans les prochains jours à Madagascar, en présence de plusieurs dizaines de touristes chinois, qui se rendront également dans les autres îles de l’océan indien.

Le gouvernement tient d’ici 10 ans à devenir un site touristique incontournable pour les bâteaux de croisières,  afin d’accueillir des milliers de touristes.

Conscient de l’intérêt des chinois pour les baobabs malgaches mais aussi les lémuriens, le ministre malgache a affirmé qu’il y a « des efforts à faire sur la rénovation des infrastructures si nous voulons la satisfaction des touristes. Le tourisme est un levier de développement pour un pays, surtout  pour Madagascar ».