Selon le rapport du Bureau d’Etat des statistiques, la Chine a intensifié ses efforts pour promouvoir le développement vert et à faible émission de carbone du secteur énergétique du pays au cours de la dernière décennie.

En 2021, la capacité installée de la production d’énergies non fossiles en Chine s’est établie à 1,12 milliard de kilowatts, représentant 47% de la capacité installée du pays, selon le rapport publié par le Bureau d’Etat des statistiques.

Les capacités installées des productions d’énergie hydroélectrique, éolienne et solaire ont atteint 300 millions de kilowatts l’année dernière, ce qui les place au premier rang mondial pour une année supplémentaire, ont expliqué les rapporteurs.

L’année dernière, la consommation d’énergie par unité de produit intérieur brut a diminué de 26,4% par rapport à 2012, ce qui représente une économie équivalente à 1,4 milliard de tonnes de charbon standard, d’après le rapport.

La part de consommation des énergies propres a également connu une croissance continue. En 2021, le charbon a représenté 56% de la consommation totale d’énergie du pays, contre 68,5% en 2012. En revanche, la part du gaz naturel est passée de 4,8%, à 8,9% au cours de cette période, a-t-il ajouté.

En septembre, la Chine a réaffirmé sa résolution d’atteindre les objectifs d’un pic d’émissions de CO2 et de neutralité carbone, alors que le ministère de l’Ecologie et de l’Environnement a souligné les réalisations et les progrès que le pays a réalisés au cours de la dernière décennie.

Lors de la conférence de presse du 15 septembre, le ministre Huang Runqiu a indiqué que «pour atteindre le pic de carbone et la neutralité carbone, il faut résoudre les problèmes en suspens de contraintes liées aux ressources et à l’environnement et réaliser le développement durable de la nation chinoise, et c’est pourquoi nous sommes déterminés à atteindre les objectifs».

Au cours des dix dernières années, le concept « vert » s’est lié au développement économique et social de la Chine. Ainsi, selon le ministre, la Chine a régulièrement ajusté ses structures énergétiques et constamment optimisé et amélioré ses structures industrielles, ce qui a notamment permis de faire passer la part du charbon dans la consommation d’énergie primaire de 68,5 % à 56% en 2021, tandis que la part de la consommation d’énergies non fossiles a augmenté de 6,9 points de pourcentage pour atteindre 16,6%.

Le ministre Huang Runqiu a déclaré qu’au cours de la dernière décennie, la Chine a connu une optimisation des réglementations et de la supervision de la protection de l’environnement, a également recherché une voie de développement vert de haute qualité et s’est profondément engagé dans la gouvernance mondiale de la biodiversité, citant comme exemple le Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale, qui a modifié pas moins de 25 lois relatives à l’environnement, couvrant des domaines comme l’air, l’eau, le sol, les déchets solides et la pollution sonore, ainsi que la protection du fleuve Yangtsé, des zones humides et des terres noires.