Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a exprimé son scepticisme quant au voyage annoncé par des députés fédéraux à Taiwan durant l’automne.

Ce dernier a indiqué qu’«il y a des réflexions importantes en cours en ce moment», a lancé le PM canadien, faisant allusion aux tensions entre Pékin et Washington, à la suite de la visite de Nancy Pélosi à Taipei.

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a souligné que son gouvernement «veillera à ce que les députés tiennent compte de toutes les conséquences possibles d’un voyage commercial à Taïwan».

Le Comité permanent du commerce international de la Chambre des communes (chambre basse du parlement canadien) a demandé une «approbation budgétaire» pour effectuer une visite à Taiwan, sujet de tension entre la Chine et les États-Unis depuis plusieurs années.

Tout en faisant part de sa confiance quant au jugement du Comité parlementaire, Justin Trudeau s’est tout de même dit inquiet de «l’agressivité croissante de la Chine à l’égard de Taïwan».

«Je sais que le comité parlementaire va réfléchir attentivement avec tous les faits et toute l’analyse qu’ils vont recevoir pour prendre la bonne décision pour le Canada et pour le monde», a-t-il assuré lors d’un déplacement dans l’est de la province du Québec.

Ce dernier a également mit en exergue que «les députés prennent leurs propres décisions sur les études de leurs comités et les voyages qu’ils entreprennent». Il a toutefois indiqué qu’il y a «des réflexions importantes en cours en ce moment», en faisant allusion aux récentes tensions entre la Chine et les États-Unis, allié du Canada.

Plusieurs observateurs, cités dans les médias canadiens, appréhendent le fait que la visite de députés canadiens à Taiwan ne porte un peu plus atteinte aux relations entre Ottawa et Pékin, lesquelles relations ont été empreintes de tension et d’un coup de froid depuis la fin de l’année 2018.