Le média français «la lettre A» a révélé qu’une délégation française de sénateurs, emmenée par Alain Richard, président du groupe d’information et d’échanges Sénat – République de Chine-Taiwan, s’apprêtait à se rendre à Taiwan du 4 au 11 octobre 2021.

L’ambassade de chine en France

Cette visite a lieu plus tard que prévue en raison de plusieurs contretemps principalement d’ordre organisationnel. Mais les sénateurs sont parvenus à trouver un créneau pour se rendre à Taiwan et procéder à une visite très attendue par le groupe politique français.

Cette délégation sera composée d’Alain Richard, de Max Brisson des Républicains, d’André Vallini du Parti Socialiste et d’Olivier Cadic, secrétaire du groupe Amitié Taïwan.

En début d’année, l’ambassadeur de Chine en France avait déconseillé au sénateur d’effectuer une visite à Taïwan dans une lettre également révélée dans le média «la lettre A». La lettre du diplomate chinois a été rapidement rejetée par le sénateur français, qui a maintenu son intention de se rendre à Taiwan.

Lire aussi : La Chine menace la France de sanctions en réaction au projet de visite d’un sénateur

Alain Richard a confié à CNA qu’il continuerait à promouvoir les échanges taïwano-français malgré la pression chinoise. Car les deux parties ont des intérêts communs et qu’elles doivent développer les relations dans tous les domaines, selon lui.

A la suite de cette annonce de départ, un porte-parole de l’ambassade de Chine en France a déclaré qu’une visite des sénateurs français à Taiwan «en prenant des contacts officiels avec les autorités taiwanaise, sous quelque nom que ce soit, constituera une violation grave de la politique d’une seule Chine appliquée par l’Etat français et sera exploitée par les forces indépendantistes de Taiwan».

Dans un communiqué, le porte-parole de l’ambassade de Chine en France, a fait référence aux reportages des médias français sur la délégation de sénateurs français qui se rendra en visite à Taiwan du 4 au 11 octobre prochain.

«Il n’y a qu’une seule Chine dans le monde, Taiwan fait partie inaliénable du territoire chinois et le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légal représentant toute la Chine», a souligné le porte-parole.

«Le principe d’une seule Chine est une norme fondamentale des relations internationales et la base politique de l’établissement et du développement des relations diplomatiques entre la Chine et les autres pays du monde. S’abstenir de toute forme de contact officiel avec les autorités taiwanaises, tel est le sens inhérent au respect du principe d’une seule Chine», a-t-il affirmé.

Selon le porte-parole, «le Sénat français est une institution étatique majeure de la République française, et les sénateurs ont un statut officiel et sont censés appliquer strictement la politique officielle de l’Etat français. Une visite des sénateurs français à Taiwan en prenant des contacts officiels avec les autorités taiwanaise portera atteinte non seulement aux intérêts fondamentaux de la Chine et aux relations sino-françaises, mais aussi, en fin de compte, à l’image et aux intérêts de la France», a assuré le diplomate.

«Nous espérons que les personnes concernées y réfléchiront à deux fois et reconsidéreront leur décision de visite à Taiwan», a déclaré le porte-parole.