Donald Trump promulgue la loi contre les entreprises chinoises, la Chine dénonce

par | Déc 21, 2020 | Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Le président sortant Donald Trump a promulgué une loi excluant les entreprises chinoises des marchés financiers américains, si elles n’adhèrent pas aux normes américaines en matière d’audit, a annoncé la Maison Blanche.

Le « Holding Foreign Companies Accountable Act » a interdit aux sociétés étrangères d’être cotées sur les marchés américains, sans respect des règles du US Public Accounting Oversight Board pendant trois années consécutives.

Le texte concerne toutes les entreprises étrangères, mais vise particulièrement les entreprises chinoises, telles que les groupes de commerce en ligne Alibaba et Pinduoduo ou le géant du pétrole PetroChina.

De son côté, Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a exprimé sa ferme opposition à cette loi qui « entrave gravement l’inscription normale des entreprises chinoises sur le marché boursier des Etats-Unis ».

La loi sur la responsabilité des sociétés de portefeuille étrangères (Holding Foreign Companies Accountable Act), récemment adoptée par la Chambre des représentants des Etats-Unis, demande aux sociétés publiques étrangères cotées sur le marché américain de divulguer davantage d’informations, notamment en exigeant des émetteurs de titres étrangers prouvant qu’ils ne sont ni détenus ni contrôlés par un gouvernement étranger.

« Ce n’est rien de plus qu’une répression politique injustifiée contre les sociétés chinoises cotées aux Etats-Unis », a déclaré Wang Wenbin lors d’une conférence de presse.

Ce dernier a indiqué que « cette décision faussait gravement les principes fondamentaux de l’économie de marché que les Etats-Unis avaient toujours défendus, et priverait les investisseurs et le public américains des avantages qu’ils pouvaient tirer du développement des entreprises chinoises ».

Il a souligné que cette nouvelle loi « affaiblirait la confiance des investisseurs mondiaux dans le marché des capitaux des Etats-Unis, et finirait par nuire à son statut international et à sa réputation ».

« Nous exhortons les Etats-Unis à ne pas mettre en œuvre les dispositions discriminatoires de la loi impliquant la Chine et à mettre fin à la pratique erronée de politiser la réglementation des valeurs mobilières », a déclaré le porte-parole de la diplomatie chinoise.

Wang Wenbin a appelé Washington à travailler ensemble avec les autorités réglementaires chinoises pour promouvoir la coopération en matière d’audit et de réglementation sur la base du respect mutuel et à fournir un environnement réglementaire juste, équitable et non discriminatoire aux entreprises de divers pays, y compris la Chine, pour être cotées aux Etats-Unis.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :