L’ambassadeur de Chine en Israël, Du Wei, a été retrouvé mort le 17 mai dans sa résidence à Herzliya, en banlieue de Tel-Aviv, où la police a ouvert une enquête, ont annoncé des sources israéliennes.

La police était sur place pour mener l’enquête, a précisé une source israélienne à l’Agence France Presse. D’ailleurs, une enquête a été ouverte. Selon des sources citées par le journal Haaretz, l’ambassadeur serait mort dans son sommeil d’un arrêt cardiaque.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé la mort sa mort, affirmant que toutes les preuves indiquent que l’ambassadeur est mort de causes naturelles.

Le directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, Yuval Rotem, s’est entretenu avec l’ambassadeur adjoint en Israël, Dai Yuming, et a exprimé les condoléances de son pays, a déclaré la ministre-conseillère israélienne, Ruth Zakh, dans un courriel envoyé au Global Times.

« Le ministère des Affaires étrangères présente ses condoléances pour la mort de S.E., dans l’esprit des bonnes relations entre les deux États, que l’ambassadeur Du Wei a contribué à entretenir », a indiqué l’e-mail.

De son côté, le ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué qu’il ne ferait de commentaires que lorsqu’il serait en possession d’«informations solides». Son épouse et son fils n’étaient pas en Israël avec lui.

Agé de 58 ans, il est entré en fonction en février 2020. Diplômé de droit, il a été ambassadeur de Chine en Ukraine de 2016 à 2019 et directeur général adjoint du Département de la planification des politiques au ministère chinois des Affaires étrangères de 2013 à 2016.

Son décès intervient quelques jours après la visite à Jérusalem du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo qui a récemment exhorté Israël, allié des Etats-Unis, à limiter les investissements chinois dans des secteurs stratégiques sur son sol, selon des informations de presse.