Les principaux négociateurs chinois et américains sur le commerce se sont entretenus par téléphone, le 24 août, et ont constaté que des progrès sur la résolution de questions en lien avec l’accord commercial de « phase un » conclu le 15 janvier.

Le Bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a indiqué dans un communiqué de presse que l’entretien téléphonique entre la Chine et les Etats-Unis a été « constructif » promettant des progrès.

La Chine et les Etats-Unis sont engagés à faire de cet accord commercial un succès, a indiqué l’USTR, précisant que le représentant au Commerce, Robert Lighthizer, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, se sont entretenus avec le vice-Premier ministre chinois Liu He dans le cadre d’un « appel téléphonique régulier ».

Cet entretien entre les deux représentants américains de haut rang et le principal négociateur chinois sur le commerce était initialement prévu le 15 août, soit six mois après l’entrée en vigueur de l’accord commercial.

Lire aussi : Washington ne prévoit aucune nouvelle discussion avec la Chine

Cependant le président américain Donald Trump, en colère contre la Chine à propos de la pandémie de coronavirus, a dit avoir reporté les discussions en expliquant ne « pas vouloir discuter maintenant » avec la Chine.

Lire aussi : Donald Trump reporte les négociations commerciales avec la Chine

« Les deux camps voient des progrès et sont engagés à prendre les mesures nécessaires pour garantir le succès de l’accord », a fait savoir l’USTR. Dans un autre communiqué, le ministère chinois du Commerce a confirmé que la Chine et les Etats-Unis ont eu un « dialogue constructif » et sont convenus de continuer à faire avancer la mise en œuvre de l’accord commercial de phase un.

Selon l’USTR, les deux camps ont « abordé les mesures que la Chine a prises pour effectuer les changements structurels demandés par l’accord qui vont garantir une plus grande protection des droits de propriété intellectuelle, supprimer des obstacles pour les entreprises américaines dans les secteurs des services financiers et de l’agriculture, et éliminer les transferts de technologies forcés ».

La discussion a également concerné les augmentations significatives des achats de produits américains par la Chine et d’autres mesures nécessaires pour mettre en œuvre l’accord. « Les deux parties constatent des progrès et se sont engagées à prendre les mesures nécessaires pour assurer le succès de l’accord », a indiqué le communiqué de Washington.