Sélectionner une page

CULTURE,RÉGIONS SPÉCIALES,Tibet

Festival des lampes à beurre des Tibétains

Tous les ans, des moines allument des lampes à beurre lors de la fête des lanternes à beurre dans le temple du Jokhang à Lhassa, capitale de la région autonome du Tibet.

Selon le calendrier tibétain, le 15 janvier est le dernier jours des célébrations du nouvel an tibétain, appelé le festival des lampes à beurre ou Chunga Choepa.

Les Tibétains allument des lampes à beurre et prient toute la nuit pour Tsong Khapa, un maître du Bouddhisme tibétain. Cette fête honore aussi la victoire du Bouddha Shakyamuni lors d’un débat.

D’ailleurs, à cette occasion, un Seigneur a allumé des lampes au beurre en 1409 de toutes les formes et couleurs. Depuis, cette tradition est célébrée chaque année.

Siddhārtha Gautama, dit Shakyamuni, est un chef spirituel qui vécut au VIe siècle av. J.-C. ou au Ve siècle av. J.-C. Il est le fondateur historique d’une communauté de moines errants qui donnera naissance au bouddhisme.

A Lhassa, de nombreuses sculptures sont érigées sur la rue Barkhor où les gens chantent et dansent. Le population visite les temples et brûle de l’encens en l’honneur de Bouddha. Dans la province du Qinghai, les tibétains prient pour leur famille mais aussi pour le bonheur et la bonne santé.

Une fois la nuit tombée, des lanternes de beurre sous la forme de dieux, de fleurs, d’arbres, d’oiseaux et d’animaux sojt allumés, pour illuminer l’obscurité et montrer la voie. Il y a également d’importantes sculptures de grandes et de petites tailles. Les rues sont illuminées comme en journée. Raison pour laquelle, la célébration est également appelée Festival des lanternes.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :