La Fête des enseignants tombe le 10 septembre en Chine. Il s’agit d’une fête instaurée pour élever le statut social et politique des enseignants et pour faire en sorte que l’enseignant soit le métier le plus envié et le plus respecté dans toute la société.

Cette année, les enseignants du primaire et du secondaire du système scolaire public de Beijing seront tenus de participer à des programmes de rotation, afin d’améliorer davantage l’équité et la qualité de l’éducation dans la ville.

«Les enseignants et les directeurs qui ont travaillé dans la même école pendant plus de six ans seront invités à changer d’école dans un autre district et à partager leurs connaissances et leur expérience avec de nouveaux collègues et élèves», a annoncé Li Yi, le porte-parole de la Commission de l’éducation de Beijing, lors d’une conférence de presse.

Les éducateurs qui sont à plus de cinq ans de la retraite et qui ont travaillé dans la même école pendant plus de six ans sont admissibles au programme. Ils pourront être transférés dans un autre établissement.

«Le programme de rotation vise à apporter des ressources éducatives de haute qualité à davantage d’écoles de la ville», a expliqué Li Yi, ajoutant que «les districts avec de faibles talents d’enseignant peuvent obtenir un meilleur soutien via des méthodes telles que les classes à double enseignant pendant le programme».

La nouvelle politique prévoit des changements notables pour les éducateurs qualifiés, comme une hausse de salaire et une promotion en cas de participation au mouvement de rotation.

Les enseignants qui ont déjà changé d’école ont expliqué au Quotidien du Peuple que le programme est à la fois des défis et des opportunités. «Il y a des distinctions entre les élèves de différentes écoles», a déclaré Li Baoping, professeure d’anglais à l’école intermédiaire Huiwen de Beijing, dans le district de Dongcheng.

Cette dernière a été transférée dans une école du district de Chaoyang en septembre. «Au cours du processus de gestion des changements, mes capacités d’enseignement et de communication se sont améliorées», a-t-elle affirmé.

De son côté, Lin Ming, directeur de la branche de Hongshan de l’école intermédiaire Huiwen de Beijing, a expliqué que l’intégration de la participation par rotation aux évaluations de promotion fournit une plate-forme pour le développement des enseignants jeunes et d’âge moyen.

Du côté des parents, Yuan Xin, mère d’un élève de 13 ans, a été interrogé par l’agence de presse, Xinhua. Cette dernière a indiqué que les nouveaux enseignants d’une école peuvent introduire de nouvelles méthodes d’enseignement et stimuler l’intérêt des élèves pour l’apprentissage.

«Nous espérons que les politiques pourront réduire le fardeau des enfants et leur donner plus de temps pour explorer ce qu’ils aiment», a indiqué cette dernière, ajoutant qu’«ils pourront mieux planifier leur temps en grandissant».

Certains districts de Beijing ont déjà commencé à mettre en œuvre des programmes de rotation. Ainsi, les autorités éducatives du district de Dongcheng ont indiqué que tous les enseignants éligibles du district participeraient à des rotations au cours des trois prochaines années.

De leurs côtés, les responsables du district de Miyun ont assuré qu’ils avaient pris des dispositions pour que 50 éducateurs participent aux rotations cette année.

Parallèlement, «les efforts sont également intensifiés pour alléger la charge d’études des étudiants», selon Gao Wei, directeur de la Commission de l’éducation de Dongcheng. En effet, «le district vise à introduire davantage de services après les cours pour les étudiants durant les jours d’école».

Même point de vue de la part de Zhang Wenliang, de la Commission de l’éducation de Miyun, qui a déclaré que le district prévoyait de mieux coordonner les services parascolaires et l’enseignement scolaire.

Le 18 août, la Commission de l’éducation de Beijing a publié des règlements visant à réduire le fardeau des étudiants en interdisant les cours de formation dans des matières parascolaires. De plus, les examens dès le primaire ont été supprimés, et les cours de soutien privés réformés.