Conseiller politique auprès de l’ambassade de Chine, Gong Yufeng a expliqué que 2019 marque le 47ème anniversaire des relations bilatérales.

« Nous avons toujours eu et maintenu une relation étroite et cordiale. Quand le président Xi Jinping est venu à Maurice, il a été chaleureusement accueilli par le gouvernement mauricien. Si nos relations se portent bien, elles peuvent encore s’améliorer », a expliqué le conseiller au quotidien L’Express.

Concernant la collaboration Google-Huawei, qui est placé sur liste noire par l’administration Trump, Gong Yufeng s’est dit « convaincu que (les deux compagnies, ndlr) pourront enfin trouver une solution aux problèmes rencontrés ».

Face à l’inquiétude des mauriciens vis-à-vis de la protection des données du projet Safe City. Le conseiller politique auprès de l’ambassade de Chine à Maurice a assuré qu’il n’y aura aucun problème d’espionnage.

« Huawei est une société responsable. Ses dirigeants respectent la confidentialité des données des utilisateurs. Les caméras qui seront placées dans le cadre du projet Safe City sont là pour assurer la sécurité des Mauriciens« , a assuré ce dernier.

Il a d’ailleurs rappelé que Safe City est « un projet du gouvernement mauricien, Huawei n’en est que le fournisseur. Maurice est un pays souverain et responsable, il n’y a pas d’inquiétude à avoir ».

Concernant l’Initiative La Ceinture et la Route, Gong Yufeng a expliqué que « le forum portant sur cette initiative s’est tenu récemment en Chine en présence de plus de 150 pays et 6 000 participants. Maurice était présent à ce forum, représenté par une délégation de haut niveau. «La Ceinture et la Route» a pour objectif de connecter la Chine au monde et c’est une bonne opportunité pour tous les pays qui rejoignent l’initiative. Nous sommes confiants que les négociations pour que Maurice se joigne à l’initiative avanceront dans la bonne direction ».

Concernant les négociations pour la signature de l’accord de libre-échange entre la Chine et l’île Maurice, « les préparatifs avancent bien et la signature se fera peut-être dans le courant des mois à venir. Tout est prêt, il reste quelques détails à finaliser. Cet accord renforcera certainement les relations commerciales entre nos deux pays ».

« Maurice importe beaucoup d’autres contrées, mais le pays devrait aller vers l’autosuffisance pour son développement futur », a assuré le conseiller politique.

« La Ceinture et la Route serait un choix judicieux pour avancer dans cette direction. Pour l’instant, il n’y a pas vraiment de produits mauriciens sur le marché chinois mais, pourtant, les Chinois qui viennent ici veulent acheter des produits locaux comme les sucres spéciaux, le thé local ou les maquettes de bateau, entre autres. Le problème est qu’il est nécessaire d’attirer plus de touristes chinois à Maurice. Il y a du travail à faire à ce niveau », a annoncé ce dernier.

Pour le conseiller politique,

« Maurice est un beau pays avec une population accueillante. La baisse (du nombre de touriste chinois, ndlr) s’expliquerait, d’une part, par la réduction des vols directs vers la Chine. On est passé de six vols directs à deux, sur Shanghai et Hong Kong. Ce n’est pas une bonne nouvelle, les touristes chinois préfèrent aller en vacances dans les pays voisins. D’autre part, le tourisme en Chine est saisonnier, pendant les congés pour le nouvel an chinois ou la fête nationale. Pourquoi pas des vols directs uniquement pendant ces deux périodes ? Maurice doit travailler davantage son marketing pour faire connaître la destination en Chine ».