D’après ministère de l’Industrie et des technologies de l’information, la production de robots industriels a augmenté de 9,3% au cours des neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période de l’année dernière.

Cette hausse est toutefois à relativiser, car elle est à un rythme un peu plus lent qu’au cours de la période allant de janvier à août. Au total, 108 271 robots industriels ont été produits entre janvier et septembre 2018.

Au cours des huit premiers mois de l’année, la production a ainsi bondi de 19,4% en glissement annuel. L’industrie nationale de la robotique a maintenu un rythme de croissance d’environ 30% au cours des cinq dernières années.

D’ailleurs, la production de robots industriels a bondi de 81% pour dépasser 130 000 en 2017, atteignant ainsi l’objectif gouvernemental avec trois années d’avance. Les autorités ont publié en 2016 une directive visant à tripler la production annuelle de robots industriels et de la faire passer à 100.000 unités en 2020.

L’objectif pour le gouvernement est de moderniser son secteur manufacturier ayant une forte quantité de main-d’œuvre pou s’orienter vers de l’innovation technologique. Seul moyen pour les autorités de faire face à la diminution de la population en âge de travailler et à la hausse des coûts de la main-d’oeuvre.

Selon la directive, il est prévu d’étendre l’utilisation des robots industriels dans les industries telles que la construction automobile, l’électronique, l’électroménager, l’aviation, le textile et les produits chimiques.