Les investissements directs étrangers (IDE) de la Chine ont connu un rebond en avril alors le gouvernement mène une série de mesures visant à soutenir la stabilité des investissements étrangers.

À lire aussiLe gouvernement va réguler ses déséquilibres macroéconomiques

Les IDE ont augmenté de 11,8% en glissement annuel pour atteindre 70,36 milliards de yuans en avril, selon le ministère du Commerce. Exprimé en dollars, l’afflux des IDE s’est établi à 10,14 milliards de dollars, en hausse de 8,6% en glissement annuel.

Le gouvernement a mis en place une série de politiques visant à « mieux dynamiser et protéger les investisseurs étrangers, ce qui a promu la croissance des IDE », a indiqué le ministère, ajoutant qu’en outre, la croissance était également due à une base de comparaison modérée.

Le ministère a précisé que la pression exercée sur la stabilisation des investissements étrangers, en pleine crise sanitaire, « demeure grave ». De janvier à avril, les IDE ont atteint 286,55 milliards de yuans (37,2 mds€), en baisse de 6,1% sur un an.

Durant cette période, le volume des investissements vers les industries de haute technologie a progressé de 2,7%, alors que les services de l’information et de l’e-commerce étaient en hausse respectivement de 46,9% et de 73,8%.

De plus, les investissements en provenance des pays de l’ASEAN ont augmenté de 13%, alors que ceux des pays le long de « la Ceinture et la Route » ont augmenté de 7,9%.

Le ministère a indiqué dans un communiqué s’être « engagé à optimiser davantage l’environnement commercial afin de consolider la confiance des investisseurs étrangers dans le développement commercial à long terme en Chine ».