La Chine a décidé d’imposer des sanctions à quatre personnes ayant eu des liens institutionnels avec les Etats-Unis et qui aurait agi de « manière vicieuse » sur des questions liées à Hong Kong, a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Cliquez pour en savoir plus sur la confrontation entre la Chine et les Etats-Unis

La porte-parole Hua Chunying a fait cette annonce suite aux sanctions imposées par le Département d’État américain et le Département du Trésor, le 9 novembre, contre quatre responsables chinois du gouvernement central de la Chine et du gouvernement de Hong Kong.

En effet, les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre Deng Zhonghua, directeur adjoint du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao, Edwina Lau, directrice adjointe de la police hongkongaise, et de deux représentants du nouveau bureau de sécurité nationale mis en place par Pékin à Hong Kong, Li Jiangzhou et Li Kwai-wah.

Les sanctions ont été prises en réponse au rôle de ces représentants dans la mise en oeuvre de la nouvelle loi de sécurité nationale que la Chine a votée et imposée en juin dernier dans la région administrative spéciale, a déclaré le secrétaire d’Etat Mike Pompeo.

« Ces représentants sont interdits d’entrée sur le territoire américain et tous les biens dont ils disposent aux Etats-Unis seront bloqués », a précisé Mike Pompeo dans un communiqué, soulignant la volonté de Washington de tenir pour responsables les individus qui « éviscèrent les libertés » de la population hongkongaise et « nuisent à l’autonomie » de Hong Kong.

Selon Hua Chunying, la Chine appliquera des sanctions contre John Knaus, directeur principal pour l’Asie du National Endowment for Democracy (NED); Manpreet Anand, directeur régional des programmes pour l’Asie-Pacifique du National Democratic Institute (NDI); Crystal Rosario du NDI; et Kelvin Sit, directeur des programmes du NDI à Hong Kong.

« La Chine s’oppose fermement aux mesures prises par les Etats-Unis et les condamne résolument », a indiqué la porte-parole, ajoutant que les Etats-Unis se sont ouvertement immiscés dans les affaires de Hong Kong et se sont ingérés dans les affaires intérieures de la Chine, tout en piétinant les principes du droit international et les normes fondamentales des relations internationales.

« Je dois souligner à nouveau que Hong Kong est une partie inséparable de la Chine, et que les affaires de Hong Kong sont purement les affaires intérieures de la Chine. La partie américaine doit immédiatement cesser de s’immiscer dans les affaires de Hong Kong, ne plus interférer dans les affaires intérieures de la Chine et ne pas aller plus loin sur la mauvaise voie », a déclaré Hua Chunying.