Un patient a été diagnostiqué positif au Covid-19 plus de quatre mois après avoir été infecté une première fois, selon des scientifiques de Hong Kong.

Les scientifiques hongkongais assurent qu’il s’agit d’une nouvelle infection, et non des suites de la première. « Nos résultats prouvent que la seconde infection est causée par un nouveau virus, plutôt que par une excrétion virale prolongée », a déclaré Kelvin Kai-Wang To, microbiologiste à l’Université de Hong-Kong.

Le patient est un homme « jeune et apparemment en bonne santé », selon les chercheurs de l’Université de Hong-Kong.

Dans son rapport, les chercheurs suggèrent donc que l’immunité face au coronavirus ne pourrait durer que quelques mois chez certaines personnes.

Lorsqu’il a été infecté la première fois, l’homme de 33 ans présentait des symptômes « bénins ». Mais cette fois-ci, il n’a aucun symptômes, selon les résultats des chercheurs de Hong Kong.

D’ailleurs, il a été testé positif à son retour d’Espagne. Selon les chercheurs, le virus qu’ils ont analysé correspond étroitement à la souche circulant en Europe en juillet et août.