Intel Chine est en pleine tourmente suite à la diffusion de sa nouvelle publicité, avec la présence de l’humoriste Yang Li, connue pour ses propos contre les hommes.

« Intel a un goût pour les ordinateurs portables qui est plus élevé que mon goût pour les hommes », a déclaré Yang Li, une humoriste jugée « sexiste » en raison de des attaques sarcastiques contre les hommes lors de spectacles en ligne.

Cette phrase a été diffusée dans la dernière publicité d’Intel Chine, qui fait désormais face à une vaste polémique sur les réseaux sociaux.

Au cœur de cette polémique, Yang Li. Cette comédienne est à nouveau accusée pour ses discours sexistes et boycottée par les internautes masculins. Forcé par la pression de l’opinion publique, Intel Chine a supprimé la publicité de son compte Weibo, Core Intel, et a fait état de sa position.

Après sa diffusion, la publicité a suscité des plaintes de certains internautes masculins, qui ont écrit des commentaires sous le message disant que Yang Li n’était pas qualifiée pour faire la promotion des ordinateurs portables Intel. En effet, Intel Chine vend principalement ses ordinateurs à des hommes. Certains ont même juré de boycotter les produits Intel.

D’autres ont toutefois soutenu Yang Li, notant qu’Intel Chine utilise également les services d’un humoriste masculin comme porte-parole, afin d’attirer les utilisateurs masculins et féminins. «Ce n’est pas Yang Li qui pratique la discrimination sexuelle, ce sont ceux qui pensent que seuls les hommes utilisent Intel», ont commenté certains utilisateurs de Weibo.

Yang Li, humoriste chinoise

D’autres internautes ont déclaré que préserver les publicités de Yangasa, c’est préserver l’espace de parole des femmes, et ont appelé les gens à écrire des courriels au siège d’Intel Chine.

La publicité, qui avait été diffusée le 18 mars sur le compte Sina Weibo d’Intel Chine, a été supprimée le 21 mars. Mais la controverse « sexiste » a fait rage juste après, certains internautes estimant que cette suppression confirmait dans une certaine mesure la soi-disant accusation de « sexisme ».

« Le retrait de la position de Yang Li en tant que porte-parole aggrave l’antagonisme de genre, et le service client d’Intel Chine a BLOQUÉ tous ceux qui ont évoqué ce sujet. J’attends un communiqué professionnel sur cet incident, et je ne soutiendrai pas une entreprise qui encourage le sexisme », a déclaré un utilisateur de Weibo qui, selon un message qu’il a publié le 21 mars, a envoyé une lettre de plainte au Code conduite d’Intelt.

Par la suite, une table ronde a été mise en place par le pop star Xia Zhi Yu, intitulée « Je suis un homme, je soutiens YangLi« . Jusqu’à présent, le sujet est tweeté et discuté plus de 40 000 fois. Le hashtag #Soutenir YangLI# est lu plus de 30 millions fois et tweeté plus de 80,000 fois.

Le 22 mars, Intel Chine a apporté discrètement son soutien à leur porte-parole, assurant que « la diversité et l’inclusion sont une partie importante de la culture d’Intel. Nous reconnaissons et apprécions pleinement le monde diversifié dans lequel nous vivons et nous nous engageons à travailler avec des partenaires de tous horizons pour créer un lieu de travail et un environnement social inclusifs » a indiqué Intel dans sa réponse à Journal Peng Pai. Face à la controverse, le côté de Yang Li n’a pas encore réagit sur la controverse.