Après plus plusieurs jours de spéculations, le gouvernement a confirmé le 28 mars la visite historique à Beijing du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. Ce dernier s’est dit prêt à un sommet avec les Etats-Unis et en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Kim Jong Un a été accueilli en grande pompe pour sa première visite en Chine. Présent secrètement sur le sol chinois depuis le 25 mars 2018, le dirigeant nord-coréen montre ainsi sa volonté de se rapprocher de son allié historique, divisés ces dernières années par l’appui de Beijing aux sanctions internationales visant à forcer Pyongyang à renoncer à son programme nucléaire.

Xi Jinping ne tient pas à rencontre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui a échangé
avec le n°5 du PCC, Liu Yunshan, en octobre 2015.

Kim Jong Un n’avait encore jamais rencontré Xi Jinping. Or pour lui, «il n’y a aucun doute que ma première visite à l’étranger (devait être) pour la capitale chinoise», ajoutant que «c’est mon devoir solennel».

Vers une dénucléarisation de la Corée du nord

D’après l’agence de presse Xinhua, le dirigeant nord-coréen s’est dit prêt à un sommet avec le président américain Donald Trump, après des mois de menaces de guerre entre les deux pays. En effet, la Corée du nord a procédé ces dernières années à plusieurs essais nucléaires et de tirs de missiles susceptibles d’atteindre les Etats-Unis.

Malgré l’escalade de la tension, Kim Jong-un s’est prononcé pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne. «Notre position constante est d’être engagés en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, conformément à la volonté de l’ancien président Kim Il Sung et de l’ancien secrétaire général Kim Jong Il».

Toutefois, ce dernier a assuré que le dossier pourra «peut être résolue si la Corée du Sud et les Etats-Unis répondent à nos efforts en faisant preuve de bonne volonté». La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a indiqué que Donald Trump avait reçu un message de Xi Jinping concernant ses entretiens avec M. Kim. Pour cette dernière, «nous y voyons une nouvelle preuve montrant que notre offensive de pression maximale a créé une atmosphère propice au dialogue avec la Corée du Nord».

Xi Jinping sert la main pour la première fois à Kin Jong-un

La chaîne chinoise CCTV a diffusé des images des présidents Kim Jong-un et Xi Jinping se serrant la main devant les drapeaux des deux pays, en compagnie de leurs épouses. Xi Jinping et son hôte, vêtu d’un costume Mao anthracite, ont écouté les hymnes des deux pays avant de passer les troupes en revue.

Xi Jinping a salué l’amitié sino-nord-coréenne, forgée lors de la guerre de Corée (1950-53), ajoutant qu’«il s’agit d’un choix stratégique et du seul bon choix fait par les deux pays sur la base de l’histoire et de la réalité».

Xi Jinping a accepté une invitation à se rendre en Corée du Nord, qu’il a accepté. Le président chinois a déclaré que «la visite de Kim Jong-un en Chine, qui intervient à un moment particulier et revêt une grande signification, illustrait pleinement la grande importance que le camarade président et le Comité central du PTC attachaient aux relations entre les deux pays et les deux partis».

«Nous apprécions hautement cette visite», a déclaré Xi Jinping à Kim Jong-un, ajoutant que «nous sommes prêts à travailler avec les camarades de la RPDC, à rester fidèles à notre aspiration originale et à aller de l’avant ensemble, afin de promouvoir le développement sain et stable à long terme des relations entre la Chine et la RPDC, de bénéficier aux deux pays et aux deux peuples, et d’apporter de nouvelles contributions à la paix, à la stabilité et au développement régionaux».

Les propositions de Xi Jinping à Kim Jong-un

De gauche à droite, Ri Sol Ju, Kim Jong-un, Xi Jinping, Peng Liyuan

Le président chinois a fait quatre propositions sur le développement des relations entre la Chine et la Corée du nord :

  • continuer de faire jouer aux échanges de haut niveau leur rôle de guide
  • pleinement mettre en jeu la pratique de communication stratégique qui s’est avérée précieuse et efficace.
  • faire progresser activement le développement pacifique.
  • consolider le fondement de la volonté populaire en faveur de l’amitié entre la Chine et la RPDC.

«J’ai eu des entretiens fructueux avec le secrétaire général Xi Jinping sur le développement des relations entre les deux partis et les deux pays, les situations nationales respectives de nos deux pays, le maintien de la paix et de la stabilité dans la péninsule coréenne et d’autres questions», a souligné Kim Jong-un, lors du banquet de bienvenue à lui et son épouse, Ri Sol Ju.