La Chine a condamné le Royaume-Uni pour « son battage autour de la question des passeports britanniques d’outre-mer (BNO), afin de s’ingérer dans les affaires de Hong Kong ».

Zhao Lijian, porte parole MAE

« La partie britannique, en violation de sa promesse, a choisi de faire un battage de manière obstinée et répétée sur la question des passeports BNO pour s’ingérer dans les affaires de Hong Kong et les affaires intérieures de la Chine », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

Ce dernier a fustigé la décision du Royaume-Uni d’accepter à partir du 31 janvier les demandes de citoyenneté des habitants de Hong Kong pouvant recevoir le passeport BNO. « Cela ne fera que nuire à ses propres intérêts », a-t-il déclaré.

Zhao Lijian a réitéré que la Chine était pleinement confiante dans l’avenir de Hong Kong et qu’aucune force ne pourrait saper la détermination du gouvernement et du peuple chinois à maintenir la souveraineté et la sécurité nationales, à sauvegarder la prospérité et la stabilité de Hong Kong et à s’opposer à l’ingérence extérieure.