mercredi, mai 22

Étiquette : sécurité nationale

D’anciens employés du journal pro-démocratie Apple Daily plaident coupable
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

D’anciens employés du journal pro-démocratie Apple Daily plaident coupable

Le fondateur d'Apple Daily, Jimmy Lai, est accusé d'avoir enfreint la loi sur la sécurité nationale. Six anciens rédacteurs et dirigeants du quotidien pro-démocratie hongkongais Apple Daily, ont plaidé coupable le 22 novembre de collusion avec des forces étrangères, des faits passibles de la prison à perpétuité. Il s'agit de la première fois que la drastique loi sur la sécurité nationale est invoquée contre un organe de presse et des membres de son personnel. Imposée par la Chine en juillet 2020 à Hong Kong, cette loi vise réprimer pénalement les actes de « sécession, subversion, terrorisme et collusion avec des forces extérieures étrangères ». Elle prévoit des peines allant de trois ans de prison, au minimum, à l’emprisonnement à perpétuité, au maximum. L'Apple Daily, critique du po...
Le Canada ordonne à des entreprises chinoises de céder leurs investissements
Amériques, MONDE

Le Canada ordonne à des entreprises chinoises de céder leurs investissements

Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie canadien, François-Philippe Champagne, a ordonné le 2 novembre à trois entreprises chinoises de céder leur participation dans des sociétés canadiennes du secteur des minéraux rares. Pékin s'oppose à cette décision. Ce dernier a justifié sa décision par des raisons de «sécurité nationale». Les entreprises qui doivent céder leurs investissements sont Sinomine (Hong Kong) Rare Metals Resources Co Ltd, Chengze Lithium International Limited ainsi que Zangge Mining Investment (Chengdu) Co Ltd, d'après un communiqué. La décision a été prise après des examens menés «de façon approfondie» par les organismes canadiens chargés de la sécurité nationale et du renseignement, a précisé le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Indu...
Les autorités hongkongaises vantent le principe « un pays, deux systèmes »
Hong Kong, POLITIQUE

Les autorités hongkongaises vantent le principe « un pays, deux systèmes »

Un forum international s'est tenu le 16 juin à Hong Kong sur les "réalisations et perspectives de la pratique du principe 'un pays, deux systèmes' dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong". Ce forum intervient alors que la Chine est critiqué pour ce principe en Occident, notamment après la mise en vigueur d'une loi sur la sécurité nationale, en juillet 2020. Cette nouvelle législation décuole des manifestations antigouvernementales sans précédent à Hong Kong. Rétrocédé par les britanniques aux termes de longues négociations d'un accord qui garantissait au territoire une autonomie et des libertés non appliquées en Chine continentales, selon le principe "un pays, deux systèmes". Or désormais, de nombreuses voix au Royaume-Uni et en Occident, de manière général, déno...
Hong Kong va présenter une loi sur de nouvelles infractions à la « sécurité nationale »
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong va présenter une loi sur de nouvelles infractions à la « sécurité nationale »

Le gouvernement de Hong Kong va présenter une loi munie de nouvelles infractions à la "sécurité nationale", a annoncé la cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, lors de la première session du Conseil législatif réservé aux "patriotes". Hong Kong va créer une série de nouvelles infractions à la sécurité nationale, a annoncé mercredi la cheffe de l'exécutif Carrie Lam à l'occasion de la première session du Conseil législatif réservé aux "patriotes". La nouvelle législation va comprendre une quarantaine d'infractions supplémentaires, visant à compléter la loi sur la sécurité nationale instaurée en juillet 2020 par Pékin et qui a permis de museler toute dissidence sur cette région administrative spéciale et autonome. Ce texte cible la sécession, la subversion, le terrorisme et la collusion ...
Carrie Lam fait son rapport à Xi Jinping
Hong Kong, POLITIQUE

Carrie Lam fait son rapport à Xi Jinping

Le président Xi Jinping a rencontré le 22 décembre la cheffe de l'exécutif de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, Carrie Lam, qui est à Beijing pour une visite de travail. Selon l'agence de presse Xinhua, Xi Jinping a écouté le rapport présenté par Carrie Lam sur la situation actuelle de Hong Kong et le travail du gouvernement de la RAS de Hong Kong. De hauts responsables, dont Han Zheng, Ding Xuexiang, Guo Shengkun, You Quan, Wang Yi et Xia Baolong ont assisté à la rencontre. "Au cours de l'année passée, Hong Kong a consolidé les réalisations en rétablissant l'ordre alors que la situation s'est continuellement améliorée", a indiqué Xi Jinping, ajoutant que "la région a obtenu des progrès remarquables dans la réponse à la COVID-19, rétabli de manière stable son é...
Hong Kong : Xi Jinping félicite Carrie Lam pour les élections
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : Xi Jinping félicite Carrie Lam pour les élections

Le président chinois Xi Jinping a «validé» ce 22 décembre 2021 la politique de la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam, qui a «mis fin au chaos et au désordre» à Hong Kong, après des mois de manifestations en 2019. Pékin a instauré à Hong Kong de nouvelles mesures législatives, afin d'empêcher les pro-démocartie et indépendantistes d'organiser des actions contre les gouvernements hongkongais et chinois. Lire aussi : Hong Kong : un scrutin réservé aux «patriotes» D'autant plus qu'en 2019, Hong Kong a fait face à des manifestations pro-démocratie et anti-gouvernementales, souvent violentes. Une loi sur la sécurité nationale, instaurée en 2020 par les autorités centrales, a rendu illégale une grande partie de l'opposition, des partisans de l'autodétermination comme des voix ...
Un jeune militant pro-démocratie condamné à trois ans et demi de prison
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Un jeune militant pro-démocratie condamné à trois ans et demi de prison

Tony Chung avait déjà effectué plus d'un an de détention suite à son interpellation par des policiers en civil fin octobre 2020 à Hong Kong. Ce jeune militant pro-démocratie de 20 ans a été condamné le 23 novembre à trois ans et demi de prison après avoir plaidé coupable de «sécession» en vertu de la drastique loi sur la sécurité nationale. Tony Chung, 20 ans, est le plus jeune militant à être condamné au nom de cette législation, imposée en juin 2020 par Pékin. Début novembre, il a plaidé "coupable" du chef d'accusation de «sécession» et d'un autre de «blanchiment d'argent» tout en déclarant, avec provocation «n'avoir rien à se reprocher». Lire aussi : Première inculpation en vertu de la loi sur la sécurité à Hong Kong Tony Chung était à la tête d'une association étudiante, St...
Amnesty International a quitté Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Amnesty International a quitté Hong Kong

L'organisation non gouvernementale Amnesty International a annoncé la fermeture de ses bureaux à Hong Kong, estimant "impossible" d'y travailler librement en raison de la loi sur la sécurité nationale instaurée en juillet 2020 par la Chine. "Cette décision, prise le coeur lourd, est due à la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong, qui rend impossible en pratique pour les organisations de défense des droits humains à Hong Kong de travailler librement et sans crainte de sérieuses représailles de la part du gouvernement", a expliqué dans un communiqué le président de l'ONG, Anjhula Mya Singh Bais. Hong Kong a été restituée à la Chine en 1997 et a longtemps bénéficié d'un système légal distinct du reste de la Chine continentale, lui garantissant la liberté d'expression et de réunion....
Hong Kong : la police perquisition le musée consacré au massacre de Tiananmen
Hong Kong, Police et Justice, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : la police perquisition le musée consacré au massacre de Tiananmen

Le 9 septembre, la police a perquisitionné le Musée du 4-Juin, consacré à la mémoire du mouvement des étudiants de Tiananmen, à Beijing. Les forces de l’ordre chargées d’appliquer la loi sur la sécurité nationale ont fouillé le bâtiment, qui avait été contraint par les autorités de fermer ses portes en juin. La veille, les organisateurs de la veillée annuelle en mémoire de la manifestation de Tiananmen ont été arrêtés. Leur association est dans le collimateur des autorités chargées d’appliquer la loi sur la sécurité nationale, imposée l’an passé par la Chine à Hong Kong. Les policiers ont sorti divers objets qui étaient exposés dans le Musée du 4 Juin, dont son logo, une maquette en papier de la Déesse de la démocratie – symbole du mouvement étudiant de 1989 à Beijing –, ainsi que...
Les avocats appelés à respecter le principe «un pays, deux systèmes» à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Les avocats appelés à respecter le principe «un pays, deux systèmes» à Hong Kong

Carrie Lam, cheffe de l’exécutif de Hong Kong, a appelé un des grands organes juridiques de la ville à ne pas se mêler de politique. Pour certains observateurs, ce rappel à l’ordre est un signal de la volonté du gouvernement de Hong Kong de demander aux organismes professionnels de se conformer aux règles établies par la Chine continentale. «Si la Law Society permet à la politique de détourner sa vocation juridique, le gouvernement […] envisagera de rompre ses relations avec elle», a déclaré Carrie Lam lors d’un point presse, sans préciser les mesures que le gouvernement de Hong Kong pourrait prendre. Ses propos interviennent alors que des organisations pro-démocratie ont annoncé leur dissolution et que la Chine poursuit en justice des groupes de la société civile considérés c...
Des étudiants arrêtés pour «apologie du terrorisme» à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Des étudiants arrêtés pour «apologie du terrorisme» à Hong Kong

Le surintendant principal du département de la sécurité nationale, Li Kwai-wah (Steve Li), a annoncé l'arrestation de quatre étudiants pour «apologie du terrorisme», lors d’un point presse à l'extérieur du poste de police de Wanchai, à Hong Kong, le 18 août 2021. Steve Li, de la nouvelle unité de police en charge de la mise en œuvre de la loi sur la sécurité nationale a expliqué que le communiqué publié en juillet par un syndicat étudiant après qu'un policier a été poignardé par un homme agissant seul est à l'origine de ces arrestations. «Quatre hommes âgés de 18 à 20 ans ont été arrêtés aujourd'hui, ils sont membres du syndicat étudiant et du conseil syndical étudiant», a-t-il affirmé aux journalistes. Le 1er juillet, un quinquagénaire a attaqué un policier au couteau avant d...
Un important mouvement pro-démocratie de Hong Kong dissolu
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Un important mouvement pro-démocratie de Hong Kong dissolu

Fondé en 2002 et prônant la non-violence, le Front des droits civils humains est à l'origine de nombreuses manifestations massives à Hong Kong, dont celles de 2019 qui avaient autrefois rassemblé plus d'un million de personnes. Ces manifestations, parfois violentes, ont entraîné depuis de profonds changements constitutionnels, impliquant la mise en place de dispositifs issus placés sous l’égide de la Chine continentale. Le Front des droits civils humains (CHRF), une coalition à l'origine des manifestations pro-démocratie à Hong Kong en 2019, a annoncé son auto-dissolution, invoquant la répression contre la contestation politique à Hong Kong. «La société civile fait face à des défis d'une difficulté sans précédent», a expliqué le mouvement dans un communiqué. La Chine a notammen...
Les Etats-Unis ont avertit les entreprises américaines à Hong Kong
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, MONDE

Les Etats-Unis ont avertit les entreprises américaines à Hong Kong

Les États-Unis ont émis un avertissement le 16 juillet à destination des entreprises américaines concernant la possibilité de «risques croissants» pour leurs opérations à Hong Kong. Les entreprises devraient «être conscientes de potentiels risques de réputation, réglementaires, financiers, et dans certains cas judiciaires, associés à leurs opérations à Hong Kong», souligne l'avertissement. Cet avertissement intervient après la mise en place de nouvelles lois par la Chine à Hong Kong, centre financier historique. Les entreprises devraient "être conscientes de potentiels risques de réputation, réglementaires, financiers, et dans certains cas judiciaires, associés à leurs opérations à Hong Kong", souligne l'avertissement. LES ENTREPRISES AMÉRICAINES SANCTIONNÉES La Chine "a porté atte...
Le maire de Londres envoie un message de soutien aux hongkongais
Europe, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le maire de Londres envoie un message de soutien aux hongkongais

Le maire de Londres a envoyé un message de soutien le 22 juillet aux habitants de Hong Kong qui cherchent une nouvelle vie au Royaume-Uni, suite aux dernières mesures de la Chine continentale à Hong Kong. Londres affirme que son bureau dépensera 900 000 livres (1,2 million de dollars) pour aider les nouveaux arrivants à se loger, à s'instruire et à trouver un emploi. Le maire Sadiq Khan a déclaré que Londres devrait accueillir la plus grande proportion d'arrivées de Hong Kong au Royaume-Uni en 2021. En effet, le gouvernement britannique a introduit une nouvelle voie d'immigration pour les personnes possédant un passeport national britannique d'outre-mer pour vivre et travailler dans le pays. Le gouvernement estime qu'environ 123 000 à 153 000 personnes utiliseront le visa cette...
Les « sanctions » américaines contre des responsables chinois à Hong Kong sont « méprisables »
Chine-Etats-Unis, Hong Kong, MONDE

Les « sanctions » américaines contre des responsables chinois à Hong Kong sont « méprisables »

Les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre des représentants chinois en raison de ce qu’ils considèrent comme «de la répression» contre la démocratie à Hong Kong. Pour un porte-parole du gouvernement chinois, «les soi-disant sanctions imposées par les Etats-Unis contre des responsables du gouvernement central chinois basés à Hong Kong» sont «méprisables». Le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao du Conseil des Affaires d’État a exprimé sa vive indignation et sa ferme condamnation contre les «soi-disant sanctions, ainsi que les rumeurs propagées par la partie américaine concernant l'environnement commercial à Hong Kong». Lire aussi : Hong Kong : Les USA vont sanctionner des responsables chinois «Au cours de l'année écoulée, les principaux indicateurs é...
Amnesty International : situation d’urgence à Hong Kong, Beijing répond
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Amnesty International : situation d’urgence à Hong Kong, Beijing répond

La loi relative à la sécurité nationale de Hong Kong a décimé les libertés et les protections relatives aux droits humains selon Amnesty International. Beijing dénonce des propos mensongers et diffamants. Intitulé ‘In the Name of National Security’, ce rapport a été publiée le 30 juin 2021, un an jour pour jour après l’entrée en vigueur de ce texte de loi imposé par la Chine.  Il explique comment la loi promulguée le 30 juin 2020 laisse aux autorités toute latitude pour ériger de manière illégitime la dissidence en infraction, tout en privant ceux qu’elles ont dans le collimateur de leurs droits. « En un an, la loi relative à la sécurité nationale a placé Hong Kong sur une voie express vers la mise en place d’un État policier et a engendré une situation d’urgence en matière de droi...
Hong Kong : la loi sur la sécurité nationale a un an
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : la loi sur la sécurité nationale a un an

Selon un rapport d'Amnesty international publié ce 30 juin, entre le 1er juillet 2020 et le 23 juin 2021, la police de Hong Kong aurait procédé à 114 arrestations au nom de la loi sur la sécurité nationale. Le 30 juin marque le premier anniversaire de l'entrée en application de cette loi.  Dans son rapport, l'ONG atteste que «la loi relative à la sécurité nationale de Hong Kong a décimé les libertés dans la ville et façonné un paysage où les protections relatives aux droits humains se font rares». La loi relative à la sécurité nationale a été adoptée à l’unanimité par le Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale chinoise et promulguée à Hong Kong le 3 juin 2020. La loi cible les actes présumés de «sécession», de «subversion de l’État», de «terrorisme» et de «collusion avec ...
Hong Kong : le journal Apple Daily ferme ses portes et ses deux responsables restent en prison
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong : le journal Apple Daily ferme ses portes et ses deux responsables restent en prison

Les deux responsables du journal pro-démocratie «Apple Daily» sont poursuivis pour «collusion avec un pays étranger ou avec des éléments externes en vue de mettre en danger la sécurité nationale» en raison d’une série d’articles. Cette annonce intervient quelques jours avant la révélation de la fermeture du quotidien. Au lendemain de leur inculpation dans le cadre de la loi sur la sécurité nationale, deux responsables du quotidien Apple Daily ont comparu le 19 juin devant un tribunal de Hong Kong, qui a refusé leur libération sous caution. Ryan Law, rédacteur en chef, et Cheung Kim-hung, directeur général, sont poursuivis pour «collusion avec un pays étranger ou avec des éléments externes en vue de mettre en danger la sécurité nationale» en raison d’une série d’articles. Lire au...
Rapport sur Hong Kong : Londres dénonce, la Chine s’énerve
Europe, Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Rapport sur Hong Kong : Londres dénonce, la Chine s’énerve

Selon un rapport britannique, la Chine a enfreint ses obligations légales en portant atteinte à l'autonomie de Hong Kong et a utilisé une loi sur la sécurité nationale pour "réduire considérablement les libertés" dans ce centre financier mondial. Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a écrit dans l'avant-propos de ce rapport que la loi de sécurité nationale imposée par la Chine à Hong Kong en juin 2020 était utilisée pour étouffer l'opposition politique. La «Chine était en état de non-respect» Il y a eu des "violations manifestes" de la déclaration conjointe de 1984, signée par Zhao Ziyang et Margaret Thatcher, qui garantissait des libertés étendues à Hong Kong, a déclaré Dominic Raab. Le rapport critique la refonte par la Chine du système électoral de ...
L’arrivée d’Alibaba en Belgique  est en débat
Europe, MONDE

L’arrivée d’Alibaba en Belgique est en débat

L'installation prochaine à l'aéroport de Liège du géant chinois du commerce en ligne Alibaba serait un risque d'accès à "des zones sensibles" du territoire par les services de renseignement de Pékin, selon le ministre belge de la Justice. Le ministre Vincent Van Quickenborne a indiqué que la législation en Chine «oblige toutes les entreprises (du pays) à coopérer avec les agences de renseignement chinoises. Des entreprises comme Alibaba sont tenues d'ouvrir des postes au sein de l'entreprise à leurs agents».   Ce dernier a tenu ses propos devant une commission parlementaire, au moment où les tensions politiques entre l'UE et la Chine sont extrêmement tendues, si bien que l'accord bilatéral sur les investissements est remit en cause. Lire aussi : Le parlement belge interpellé par l...
À Hong Kong, 40% des enseignants sont susceptibles de démissionner
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

À Hong Kong, 40% des enseignants sont susceptibles de démissionner

De notre stagiaire Marie-Loi Cazillac - À Hong-Kong, l’éducation est l’une des cibles de la loi sur la sécurité nationale. Un sondage mené par le syndicat des enseignants professionnels de la région administrative spéciale révèle qu’environ 40% des enseignants ont l’intention de démissionner, notamment en raison de la pression politique croissante et du mécontentement vis-à-vis des conditions sociales. Le syndicat demande aux autorités et aux membres du gouvernement de mettre fin à l’ingérence politique afin d’éviter qu’une vague de démissions ne soit à l’origine d’une interruption du secteur de l’éducation. Après la modification drastique du système électoral hongkongais par Pékin, le syndicat des enseignants professionnels, considéré comme pro-démocrate et regroupant 85 000 électeu...
Hong Kong est devenu une passerelle entre la Chine et la Nouvelle-Zélande
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Hong Kong est devenu une passerelle entre la Chine et la Nouvelle-Zélande

La cheffe de l’Exécutif de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, Carrie Lam, a annoncé qu’Hong Kong détenait un «caractère unique» issu du principe « Un pays, deux systèmes » lui permettant d’être «une passerelle idéale pour les entreprises et les investissements entre la partie continentale de la Chine et la Nouvelle-Zélande». Carrie Lam a annoncé cette déclaration lors d’un webinaire organisé par le Bureau de l’économie et du commerce de Hong Kong à Sydney, qui a rassemblé plus de 200 participants de la communauté des affaires de Nouvelle-Zélande. «Depuis de nombreuses années, Hong Kong bénéficie de liens étroits avec la Nouvelle-Zélande», qui est devenue en 2010 la première économie étrangère à adopter un accord de libre-échange avec Hong Kong, a souligné la ch...
La Chine confirme la suspension de toutes les activités avec l’Australie
MONDE, Océanie

La Chine confirme la suspension de toutes les activités avec l’Australie

La récente décision de la Chine de rompre toutes activités en lien avec le Dialogue Chine-Australie découle des «abus» de l'Australie pour des raisons de sécurité nationale, selon les autorités chinoises. En effet, la Chine a dénoncé la nouvelle position australienne vis-à-vis de  la coopération Chine-Australie, «portant gravement atteinte à la confiance mutuelle entre les deux pays, tout comme au fondement des échanges et à la collaboration ordinaires», selon les autorités chinoises. Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a assuré que «la Chine doit apporter une réponse nécessaire et légitime, alors que l'Australie doit en assumer l'entière responsabilité».   La décision de la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR) de la Chi...
En Chine, Tesla assure la confidentialité des données chinoises
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

En Chine, Tesla assure la confidentialité des données chinoises

Elon Musk, le patron de Tesla, a assuré, lors d'une conférence virtuelle à Beijing, que ses voitures, qui recueillent de nombreuses données, ne feront d'espionnage en Chine au profit des États-Unis. D'après le Wall Street Journal, cette déclaration du dirigeant du constructeur de voitures électriques intervient alors que la Chine a décidé de restreindre l'usage des véhicules Tesla par les militaires et les employés des grandes compagnies d'État. La Chine serait inquiète que des données comme des images prises par les caméras des voitures puissent être transmises aux États-Unis, selon le WSJ. Interrogé par l'Agence France Presse, le groupe Tesla n'a pas répondu. La Chine est un marché crucial et prometteur pour Tesla, qui a construit une usine à Shanghai. D'autant plus que Tesl...
La Chine exhorte les États-Unis à « traiter équitablement ses entreprises »
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine exhorte les États-Unis à « traiter équitablement ses entreprises »

Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a exhorté le 12 mars les États-Unis à "cesser immédiatement de réprimer sans raison les entreprises chinoises et à les traiter de manière juste, impartiale et non discriminatoire". Ce dernier a réagit aux restrictions décidées dans l'octroie des licences des fournisseurs de Huawei, les empêchant davantage de vendre à l'entreprise chinoise des éléments pouvant être utilisés pour les appareils 5G. Lire aussi : Les États-Unis imposent de nouvelles limites aux fournisseurs de Huawei Selon des sources citées par l'agence de presse Reuters, ces changements pourraient perturber les contrats existants avec Huawei, convenus dans le cadre de licences précédentes qui sont désormais modifiées. «Les faits ont prouvé...
Cinq groupes chinois sont considérés comme des menaces aux Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Cinq groupes chinois sont considérés comme des menaces aux Etats-Unis

La Commission fédérale des communications (FCC), principale autorité du secteur aux Etats-Unis, a annoncé qu'elle considérait cinq groupes chinois comme des menaces potentielles pour la sécurité nationale en application d'une loi de 2019 visant à protéger les réseaux du pays. Lire aussi : Huawei toujours considéré comme une menace aux Etats-Unis Ces cinq sociétés sont Huawei Technologies, ZTE, Hytera Communications, Hangzhou Hikvision Digital Technology et Zhejiang Dahua Technology. La loi américaine de 2019 prévoit que la FCC identifie les entreprises qui commercialisent des équipements et des services considérés comme constituant "un risque inacceptable pour la sécurité nationale des Etats-Unis". Pour Jessica Rosenworcel, présidente par intérim de la FCC, la liste publiée per...
Huawei toujours considéré comme une menace aux Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Huawei toujours considéré comme une menace aux Etats-Unis

Le régulateur américain des télécoms (FCC) a classé le 12 mars Huawei parmi les entreprises chinoises d'équipements de télécommunications considérées comme une menace pour la sécurité nationale. Cette décision éteint tout espoir de Huawei de voir les mesures imposées par l'ancien président Donald Trump être assouplies par l'arrivée au pouvoir de Joe Biden. La FCC estime que Huawei pose "un risque inacceptable" pour la sécurité nationale, de même que ZTE, Hytera Communications, Hangzhou Hikvision Digital Technology et Dahua Technology. "Les Américains comptent plus que jamais sur nos réseaux pour travailler, aller à l'école ou accéder aux soins de santé, et nous devons avoir confiance en des communications sûres et sécurisées", a indiqué Jessica Rosenworcel, présidente par intérim ...
« Réforme du système électoral de Hong Kong pérennise le principe Un pays, deux systèmes »
Tribunes - Analyses

« Réforme du système électoral de Hong Kong pérennise le principe Un pays, deux systèmes »

Des responsables politiques de la région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong ont déclaré que l’amélioration du système électoral de la RAS au niveau constitutionnel par l’Assemblée populaire nationale (APN) permettra d’assurer le développement stable d’« Un pays, deux systèmes », ainsi que la prospérité et la stabilité à long terme de Hong Kong. Le 5 mars, un projet de loi sur l’amélioration du système électoral de la RAS a été soumis à délibération lors de la 4e session de la XIIIe APN. Lire aussi : La Chine évoque une réforme pour garantir des élus «patriotes» à Hong Kong Les responsables gouvernementaux de Hong Kong estiment que l’amélioration du système électoral de la RAS reflète pleinement la détermination des autorités centrales à préserver la sécurité nationale,...
Deux sessions : la Chine met l’accent sur la démocratie à Hong Kong
Hong Kong, POLITIQUE, RÉGIONS SPÉCIALES

Deux sessions : la Chine met l’accent sur la démocratie à Hong Kong

La session de l'Assemblée nationale populaire de Chine a ouvert ses portes ce 5 mars en mettant l’opposition politique à Hong Kong à l’ordre du jour, l'arrestation de dizaines de militants pro-démocratie à Hong Kong. La Chine a fait preuve d'une intransigeance radicale vis-à-vis de la dissidence à Hong Kong, après d'importantes et souvent violentes manifestations en faveur de la démocratie qui ont secoué Hong Kong en 2019. Alors que des milliers de délégués se réunissaient pour l'Assemblée populaire nationale (APN) d'une semaine à Beijing, l'agence de presse Xinhua a déclaré le 4 mars que les participants réfléchiraient à un projet de mesure sur "l'amélioration du système électoral" de Hong Kong. Hong Kong a fait les gros titres des médias lors de la session de l'APN de 2020, lors...
Huawei reste sur la liste noire américaine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Huawei reste sur la liste noire américaine

Le géant chinois des télécommunications, Huawei, a été accusé d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois durant l’administration Trump. L’arrivée de Joe Biden à la présidence des États-Unis laissait penser que Huawei pourrait profiter d'un allégement des restrictions commerciales imposées aux entreprises américaines qui souhaitaient travailler avec l’entreprise chinoise. Mais la nouvelle secrétaire au commerce de l’administration Biden, Gina Raimondo a indiqué qu’elle ne voyait «aucune raison» de retirer Huawei de la liste noire des États-Unis, soulignant que Huawei représentait encore aujourd’hui un risque pour la sécurité nationale. Un nouveau coup dur pour Huawei, et pour les entreprises américaines qui ne pourront toujours pas commercialiser aisément avec Huawei. Les ...