La Chine souhaite discuter avec les Etats-Unis dans un contexte de « respect mutuel » si Washington se résout à lever les obstacles « déraisonnables » à la coopération, a déclaré Wang Yi, chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi.

Ministre des affaires étrangères, Wang Yi

Le président américain, Joe Biden, a pointé du doigt la « rivalité grandissante » entre son pays et la Chine, alors que le secrétaire d’État Antony Blinken la qualifiait de « défi majeur » pour les Etats-Unis.

Lire aussi : Joe Biden entame une politique dure contre la Chine

Les tensions entre la Chine et les Etats-Unis vont des luttes d’influence dans la région Indo-Pacifique, aux pratiques économiques et commerciales chinoises, en passant par Hong Kong, Taïwan et les allégations de violations des droits de l’homme dans la région chinoise du Xinjiang.

Or le ministre des affaires étrangères, Wang Yi a assuré que la Chine n’accepterait les « accusations et les dénigrements ». Ce dernier a indiqué que les Etats-Unis utilisent le prétexte des droits de l’homme et de la démocratie pour s’ingérer dans les affaires des autres pays.

« Il faut que les Etats-Unis le comprennent aussi rapidement que possible, faute de quoi, le monde continuera de vivre dans l’instabilité », a-t-il déclaré. Wang Yi a indiqué qu’en « tant que pays dotés de systèmes sociaux différents, la Chine et les Etats-Unis possèdent naturellement des différends et des désaccords ».

« Ce qui importe le plus, c’est de les gérer de manière efficace par le biais de communications sincères afin d’éviter une erreur de calcul stratégique, ainsi que les conflits et la confrontation », a souligné le chef de la diplomatie chinoise.

L’existence d’une concurrence entre la Chine et les Etats-Unis n’est pas surprenante, étant donné que leurs intérêts sont étroitement liés, mais les deux parties doivent mener une concurrence saine sur la base de la justice et de l’équité, a souligné Wang Yi.

Ce dernier a souligné que « la Chine espère voir les Etats-Unis faire un pas vers la Chine et lever rapidement toutes les restrictions injustifiées imposées à la coopération sino-américaine ».