samedi, mai 18

La Chine dénonce la vente « irresponsable » de sous-marins américains à l’Australie

La Chine a dénoncé la vente « extrêmement irresponsable » de sous-marins américains à propulsion nucléaire à l’Australie, dans le cadre d’un nouveau partenariat où figure également le Royaume-Uni.

Zhao Lijian, porte-parole de la diplomatie chinoise

En effet, Canberra a préféré conclure un partenariat stratégique avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne comprenant notamment la livraison de sous-marins à propulsion nucléaire par Washington.

« La coopération entre les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Australie en matière de sous-marins nucléaires sape gravement la paix et la stabilité régionales, intensifie la course aux armements et compromet les efforts internationaux de non-prolifération nucléaire », a déclaré devant la presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian.

Il a accusé les trois pays de faire preuve d’une « mentalité de guerre froide » et d’utiliser l’armement nucléaire à des fins géopolitiques.

Alors que la Chine est depuis un an et demi engagée dans une vive tension avec Canberra, Zhao Lijian a considéré que l’acquisition des sous-marins américains contredisait les engagements de l’Australie en matière de non-prolifération nucléaire.

Les Etats-Unis, qui cherchent à renforcer ses alliances pour contrer la Chine, ont annoncé avec l’Australie et le Royaume-Uni un vaste partenariat de sécurité dans la zone indo-pacifique, baptisé « AUKUS« , comprenant la livraison de sous-marins à propulsion nucléaire à Canberra.

La Chine a sévèrement condamné ce nouveau pacte de sécurité qui «sape gravement la paix et la stabilité régionales» dans un contexte de rivalité sans merci avec Washington.

Cet accord dénommé «Aukus» (Australie-UK-US) «intensifie la course aux armements et compromet les efforts internationaux de non-prolifération nucléaire», a déclaré le porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian.

La Chine qualifie les signataires de ce nouveau pacte de «petite clique» animé par une «mentalité dépassée datant de la guerre froide». 

De son côté, le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé la rupture de ce gigantesque contrat de 90 milliards de dollars australiens (56 milliards d’euros) conclu en 2016 avec la France pour la fourniture de sous-marins conventionnels.

«C’est vraiment, en bon français, un coup dans le dos», s’est indigné le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian sur la radio France Info, se disant «en colère, avec beaucoup d’amertume».

La Chine n’a pas été mentionnée dans le communiqué conjoint des dirigeants australien, américain et britannique, qui évoque la « paix et la stabilité dans la région indo-pacifique ». Mais il ne fait aucun doute que la nouvelle alliance « AUKUS » vise d’abord à faire face aux ambitions régionales de la Chine.

Le président américain Joe Biden a déclaré à plusieurs reprises depuis son élection qu’il entend se confronter à la Chine, comme son prédécesseur Donald Trump, mais de manière très différente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *