mercredi, juillet 24

La Chine et la République démocratique du Congo vont renforcer leurs échanges

Avec Cassien Tribunal Aungane – Le Président chinois, Xi Jinping et le Président de la RDC, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ont eu une discussion téléphonique le 7 mai 2021

Le président chinois Xi Jinping et le président congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ont eu un entretien téléphonique le 7 mai, dans le but de renforcer la coopération bilatérale et de mettre en synergie les efforts internationaux pour soutenir le développement de l’Afrique.

En avril 2021, le volume du commerce entre la Chine et la RDC en 2020, malgré la pandémie de Covid-19, a atteint 9 milliards de dollars (8,1 mds €), doit  un montant multiplié par 450 par rapport à l’année 2000.

L’excédent de la balance commerciale en faveur de la RDC est de 5 milliards de dollars (4,5 mds €), soit une croissance de 39% par rapport à l’année 2019, selon les données fournies par l’Ambassadeur de Chine en RDC, ZHU Jing.

D’ailleurs dans le détail, l’ambassadeur de Chine a indiqué que la RDC est la 5ème destination des échanges commerciaux et des investissements de la Chine en Afrique. Alors qu’entre 2000 et 2020, le volume du commerce s’est multiplié par 450 pour atteindre 9 milliards de dollars, de janvier à février 2021, le commerce bilatéral était à 1,64 milliard de dollars (1,5 mds €), soit une augmentation de 82.7% par rapport à l’année dernière.

«La coopération sino-congolaise va bon train et cela se manifeste dans plusieurs domaines, a souligné l’Ambassadeur de Chine en RDC», a déclaré ZHU Jing lors d’une conférence de presse, le 10 avril.

Dans un tel contexte, le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, a assuré à son homologue congolais que «la Chine, qui envisage et développe ses relations avec la RDC dans une vision stratégique et à long terme, soutient la partie congolaise pour défendre son indépendance, sa souveraineté et sa sécurité nationale, ainsi que ses intérêts de développement. La Chine est prête à travailler avec la RDC pour renforcer la coopération pratique dans des domaines tels que l’économie, le commerce, les infrastructures, la santé, l’agriculture et la culture, afin de porter les relations bilatérales à un niveau supérieur».

Alors que la République démocratique du Congo assure actuellement la présidence tournante de l’Union africaine, Xi Jinping a assuré à Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo que «la Chine se tient prête à travailler avec la RDC pour consolider la communication et la coordination et faire en sorte que la prochaine réunion du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) soit un succès».

Pour ce dernier, «la Chine soutient l’Afrique dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et appelle la communauté internationale à unir ses forces pour soutenir le développement de l’Afrique».

L’objectif de la Chine est de «renforcer la solidarité et la coopération avec les pays africains (ce qui, ndlr) est toujours le choix stratégique résolu de la Chine. Elle soutient la RDC dans son mandat de présidence tournante de l’Union africaine».

Pour sa part, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a adressé ses chaleureuses félicitations au Parti communiste chinois (PCC) pour le 100e anniversaire de sa fondation, au nom de la RDC et de l’UA.

«La RDC et la Chine entretiennent une amitié profonde», a-t-il indiqué selon les propos cités par l’agence de presse Xinhua. Ce dernier a indiqué que la République démocratique du Congo adhérait à la politique d’une seule Chine et qu’il était fermement engagé à développer l’amitié entre la RDC et la Chine et à être un important partenaire de coopération de la Chine en Afrique.

«La RDC est prête à intensifier ses échanges avec la Chine et à approfondir la coopération dans des domaines tels que l’économie, le commerce, les ressources et les infrastructures», a assuré le président congolais.

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a également remercié la Chine pour les fournitures médicales, les vaccins et les autres formes d’aide qu’elle a apportés aux pays africains dans leur lutte contre la pandémie de COVID-19.

Concernant l’Union africaine, ce dernier a indiqué que «la partie africaine espère renforcer sa coopération avec la Chine dans des domaines tels que la lutte contre la pandémie, la reprise de la croissance économique, la protection de l’environnement et l’établissement de zones de libre-échange, et poursuivre les progrès dans les relations Chine-Afrique et dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC)».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *