samedi, juin 22

La Chine et l’ASEAN « devaient se donner la main pour faire avancer la modernisation »

Wang Yi, directeur du Bureau de la Commission des Affaires étrangères du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a rencontré le 27 mars le secrétaire général de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), Kao Kim Hourn.

Wang Yi, également membre du Bureau politique du Comité central du PCC, a félicité Kao Kim Hourn pour sa prise de fonction en tant que secrétaire général de l’ASEAN et l’a remercié d’avoir fait de la Chine la première étape de ses visites dans les pays non membres de l’ASEAN.

« En tant que plus grand voisin de l’ASEAN, la Chine a toujours soutenu l’ASEAN de manière sincère et désintéressée« , a déclaré Wang Yi, qui connait bien les dossiers dans la région, après avoir été ministre des Affaires étrangères durant 10 ans.

Ce dernier a indiqué que « dans les nouvelles circonstances, la Chine continuerait de soutenir fermement l’intégration et l’édification de communauté de l’ASEAN, son indépendance stratégique et sa solidarité pour le développement, ainsi que le maintien de l’architecture de coopération régionale axée sur l’ASEAN« .

En effet, les pays de l’ASEAN font face à la concurrence féroce entre la Chine et les Etats-Unis dans la région. En novembre 2022, Joe Biden a déclaré devant es chefs de gouvernement d’Asie du Sud-Est que la région était au cœur de la stratégie indo-pacifique de son administration et que Washington engageait des ressources, et pas seulement des discours, dans le cadre d’un nouveau partenariat stratégique global. L’administration américaine veut reprendre la main sur la région, où l’influence de la Chine ne cesse de s’étendre.

Il a ajouté que la Chine et l’ASEAN devraient « se donner la main pour faire avancer la noble cause de la modernisation pour plus de deux milliards d’habitants en Chine et dans les pays de l’ASEAN« .

La Chine et l’ASEAN doivent promouvoir l’alignement et la coopération entre l’initiative « la Ceinture et la Route » et les Perspectives de l’ASEAN sur l’Indo-Pacifique, construire un territoire commun caractérisé par la paix, la tranquillité, la prospérité, un bel environnement et l’amitié, et forger une communauté d’avenir partagé Chine-ASEAN plus étroite, a indiqué le diplomate chinois.

Kao Kim Hourn a pour sa part expliqué que la Chine était un bon voisin et ami de l’ASEAN, ainsi qu’un « partenaire de coopération fiable à long terme« . Pour le nouveau secrétaire général de l’ASEAN, la coopération entre la Chine et les pays de l’ASEAN « bénéficiait de fondements profonds, de vastes domaines de coopération et de résultats fructueux ».

L’ASEAN est disposée à approfondir son partenariat stratégique global avec la Chine, à maintenir conjointement la paix et la stabilité régionales et à renforcer la coopération dans le commerce, les investissements, l’économie numérique et le développement vert, a-t-il poursuivi.

Ce dernier souhaite également travailler avec la Chine pour promouvoir la transformation énergétique, renforcer la connectivité et les échanges interpersonnels et libérer le potentiel de coopération afin de faire avancer davantage les relations bilatérales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *