Le président chinois Xi Jinping et le sultan d’Oman Qaboos bin Said al-Said ont salué le 40ème anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques.

Depuis le 25 mai 1978, les deux pays entretiennent une relation sur «un pied d’égalité, contribuant ainsi à bâtir une amitié profonde», a écrit le président Xi Jinping dans un courrier adressé au sultan. A cette occasion, le président chinois a annoncé la mise en place d’un partenariat stratégique entre les deux pays dans le cadre de l’initiative «La Ceinture et la Route».

Les deux pays comptent également sur un soutien mutuel afin de «défendre leurs intérêts communs sur des dossiers internationaux et régionaux». De son côté, le sultan d’Oman Qaboos bin Said al-Said s’est prêt à «établir et continuer de renforcer son partenariat stratégique avec la Chine afin de promouvoir encore davantage leurs intérêts communs».

La Chine et Oman ont publié un communiqué conjoint établissant un partenariat stratégique dans les domaines tels que l’énergie, l’économie et le commerce, la connectivité et la culture,qui ont eu des résultats fructueux. Les deux parties possèdent de nombreuses perspectives de coopération.

Ces secteurs répondent «aux intérêts communs des deux pays et des deux peuples et est favorable au développement et à la prospérité mutuels des deux pays», a indiqué le communiqué. D’ailleurs en septembre 2017, le sultanat d’Oman a emprunté 3,55 milliards de dollars (2,9 milliards d’euros) auprès de banques chinoises pour couvrir son déficit budgétaire pour l’exercice 2017.

Au départ, le sultanat voulait lever 2 milliards de dollars (1,68 milliards d’euros) sur le marché chinois mais, suite à une forte demande, il a décidé d’augmenter le montant de l’emprunt à 3,55 milliards de dollars, a indiqué le ministère des Finances d’Oman dans un communiqué.

Beijing est le premier importateur de pétrole d’Oman, qui accueille en contrepartie accueille de nombreux investissements chinois. Ainsi, une nouvelle ville est en train d’être construite via des capitaux chinois sur la côte méridionale. Duqm, ancien village de pêcheurs va se transformer en nouvelle escale du transport maritime grâce à la création d’une zone économique spéciale par un consortium d’entreprises chinoises.

Les Chinois ont investit 10,7 milliards de dollars (84 milliards d’euros) à la construction d’un parc industriel, qui sera doté d’un centre logistique, d’une usine de méthanol, d’une usine de canalisations de pétrole, d’une zone de développement immobilier et d’un hôtel cinq étoiles.