Les autorités sanitaires de Chine ont suggéré que les gouvernements régionaux du nord-est évaluent l’impact de la suppression totale des limites du nombre de naissances et proposent un programme pilote pour la mise en œuvre d’une politique globale de planification familiale dans la région.

Conscient du faible impact de la fin de la politique de l’enfant unique et de la mise en place de la politique du second enfant, le gouvernement tente des expérimentations avec la fin de la politique de natalité dans le nord-est de la Chine.

« Le déclin prévu de la population chinoise est devenu une préoccupation majeure parmi les experts du pays, qui s’attendent à ce que les changements démographiques aient un impact socio-économique significatif », ont indiqué des experts cités par le CIIE.

La Commission nationale de la santé a répondu sur son site internet à une proposition de certains délégués au Congrès national du peuple, qui souhaitaient que la région nord-est de la Chine, prenne l’initiative de supprimer complètement les restrictions à la naissance.

Connue sous le nom de Ceinture de rouille de la Chine avec les taux de natalité les plus bas du pays, la région abrite environ 109 millions des 1,4 milliard d’habitants de la Chine, dans les trois provinces sont Heilongjiang, Jilin et Liaoning, a rapporté Caixin.

La Chine a eu du mal à freiner la baisse du taux de natalité du pays même après avoir assoupli sa politique. Le nombre de nouveau-nés en Chine a chuté de façon spectaculaire en 2020, signe que le taux de natalité continue de baisser et d’aggravation des pressions démographiques dans ce pays qui vieillit rapidement.

Il y avait 10,04 millions de bébés enregistrés auprès du gouvernement en 2020, 14,8% de moins qu’en 2019, selon les données publiées par le ministère de la Sécurité publique. Cette expérimentation correspond à la volonté du gouvernement d’engager une nouvelle politique démographique durant la mise en œuvre du 14e Plan quinquennal (2021-2025) de la Chine.

«La politique universelle du deuxième enfant ne sera en aucun cas la fin de l’optimisation de la politique de planification familiale», a affirmé Yuan Xin, vice-président de l’Association chinoise de la population. «Des politiques démographiques plus inclusives seront introduites pour améliorer la fécondité, la qualité de la main-d’œuvre et la structure de la population», a indiqué ce dernier.

Le plan directeur du 14e Plan quinquennal (2021-2025) de la Chine, ainsi que les objectifs de développement pour les 15 prochaines années, ont été publiés au début du mois après la cinquième session plénière du 19ème Comité central du Parti communiste chinois (PCC) tenue en octobre.

Dans le cadre de ce plan, le gouvernement veut élaborer « une stratégie de développement de la population à long terme, avec une politique de planification familiale plus inclusive et le développement de services de garderie abordables pour réduire le coût de l’éducation des enfants ».

Il pourrait y avoir de nombreuses mesures pour une politique de planification familiale inclusive, tels que des ajustements à la politique existante afin qu’elle soit liée aux politiques de santé, d’éducation et d’emploi connexes, a expliqué Yuan Xin, également professeur d’études démographiques à l’Université Nankai de Tianjin.

«Pour la majeure partie des dernières décennies, la politique de planification familiale était plus restrictive et les politiques sociales et économiques connexes avaient été conçues pour encourager moins de naissances», a-t-il expliqué.

Lu Jiehua, professeur d’études démographiques à l’Université de Pékin, a expliqué qu’en plus des améliorations apportées aux politiques de soutien pour encourager les couples à avoir un deuxième enfant (construction de crèches plus abordables), la politique de planification familiale sera encore assouplie en raison de la baisse des naissances ces dernières années et d’une baisse prévue de la population totale au cours des prochaines années.

Li Yue, chercheur au Centre de recherche sur la population et le développement de la Chine, a prédit que la population chinoise culminera à environ 1,42 milliard de personnes en 2027, contre 1,4 milliard l’année dernière, puis commencera à tomber à 1,32 milliard d’ici 2050.