La Chine a accusé les Etats-Unis de faire preuve d‘ »égoïsme » en rompant leurs liens avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Dernièrement, le président américain Donald Trump a annoncé la rupture des relations entre Washington et l’organisme spécialisé de l’ONU, qu’il accuse d’être trop complaisant avec la Chine.

Lire aussi : Beijing « vivement préoccupée » par la suspension de la contribution américaine

Cette décision prive l’Organisation Mondiale de la Santé du financement américain, alors que Washington est son premier contributeur. Cette rupture intervient en pleine pandémie de nouveau coronavirus, apparue en Chine que Donald Trump impure à la Chine. En effet, ce dernier accuse régulièrement Beijing d’être responsable de sa propagation.

« La communauté internationale désapprouve généralement ces démonstrations américaines d’égoïsme, de fuite des responsabilités et de travail de sape de la coopération internationale contre l’épidémie » de nouveau coronavirus, a déclaré Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lors d’une conférence de presse.

L’OMS « ne peut en aucun cas servir un seul pays et n’a pas à se soumettre à la volonté du pays qui lui verse le plus » d’argent, a-t-il ajouté. Donald Trump a dénoncé « l’échec » de l’OMS dans la lutte contre l’actuelle pandémie et l’a qualifiée de « marionnette de la Chine ».

Il a exigé « des réponses de la Chine sur le virus », Beijing Pékin nie fermement les accusations américaines d’avoir minimisé la menace représentée par le nouveau coronavirus quand il est apparu fin 2019 dans la localité de Wuhan.

Lire aussi : Des «preuves immenses» que le Covid-19 vient d’un laboratoire de Wuhan

« Face à l’épidémie, toute rétorsion ou même chantage à l’égard de l’OMS est un mépris de la vie, un défi aux principes humanitaires et la destruction de la coopération internationale », a estimé le porte-parole.

Il a assuré que la Chine « jouerait son rôle attendu de grand pays responsable » et soutiendrait l’OMS dans sa lutte contre le virus, appelant la communauté internationale à s’unir et à accroître son soutien politique et sa participation au financement de l’organisme.