Le gouvernement a confirmé ce 24 septembre qu’elle présenterait de nouveaux armements le 1er octobre lors d’un défilé militaire célébrant les 70 ans de la République populaire de Chine. Cependant, les autorités ont rejeté l’accusation de vouloir «montrer les muscles».

Cet événement sera organisé aux abords de la place Tiananmen au coeur de Beijing. Le pays devrait présenter de nouveaux missiles balistiques et drones. Pour de nombreux analystes, le budget de l’armée est sous-évalué.

« Il existe un raisonnement bizarre qui accuse l’armée chinoise de « montrer ses muscles » si le pays montre ses armes ; et de ‘n’avoir aucune transparence’ s’il ne le fait pas », a déploré Wu Qian, un porte-parole du ministère de la Défense. Ce dernier a ajouté que « le meilleur moyen de faire avec un tel raisonnement est de se concentrer sur ses propres missions ».

«Depuis 70 ans, le développement et la croissance de l’armée chinoise sont évidents pour tous. Nous n’avons aucunement l’intention et encore moins le besoin de montrer les muscles lors d’un défilé militaire», a expliqué ce dernier lors d’une conférence de presse.

Concernant les armements, présentés le 1er octobre, un général chargé du défilé, Tan Min, a indiqué qu’ils seraient «tous de fabrication chinoise» et montreraient les dernières avancées technologiques de la Chine. «Vous ne serez pas déçus!», a-t-il promis.

Près de 15.000 soldats et officiers, 160 avions et 580 pièces d’équipement seront mobilisés durant ce défilé qui durera environ 1h20, a indiqué Cai Zhijun, un autre général chargé des préparatifs.

D’ailleurs, « l’ampleur de la parade sera la plus grande de ces dernières années », a indiqué ce dernier, ajoutant qu’au total, 59 formations et une fanfare militaire, dont plus de 160 avions et 580 équipements, participeront à la parade.